EvènementInterviewMusique

Krotal, canal d’or acte 10 : « On ne saurait faire des satisfaits à 100% »

C’est une figure très respectée du mouvement urbain camerounais ; Krotal était lui aussi à la prestigieuse cérémonie des récompenses Canal 2’Or au Palais des Congrès de Yaoundé le soir du 2 février dernier. En tant qu’acteur majeure dans le domaine sus cité, nous avons recueilli ses propos…

Le mouvement urbain camerounais tutoie de plus en plus les cimes, et vous êtes l’une de ses figures fortes si l’on se réfère à son histoire ; alors, votre regard sur le Canal 2’Or Meilleure Révélation qui vient de consacrer Stanley Enow, qui a également raflé le prix du Meilleur Artiste Urbain…

De toutes les façons dans les Révélations il n’y avait pas grand monde à part les jeunes. Pour vous dire que pour moi, c’est la victoire de la JEUNESSE. En même temps il faudrait bien que des aînés comprennent que l’environnement change, et que c’est cette jeunesse qui de plus en plus gagne de l’espace. Bon maintenant, on ne saurait discuter les goûts et les couleurs. Je pense que les prix ont été remis sur la base des votes. J’ai vu Magasco, Jovi, Dynastie, Stanley et j’en oublie, bref, le prix n’a pas été décerné par un groupuscule d’individus qui auraient des intérêts cachés ; plusieurs aspects entraient en compte notamment le voting par sms, internet et autre…

Sans toutefois vous couper, la part du jury était aussi importante ; sinon Krotal aurait-il un choix tout autre ?

Euh… Je n’en sais trop rien ; vous savez, après tout, tout cela est aléatoire. On parle là quand-même des Canal 2’Or. En plus vous savez tout comme moi qu’on ne saurait faire des satisfaits à 100%, surtout en matière d’Awards. Sinon je pense que ce qui pourrait aussi plomber les résultats, c’est le fait que l’an passé cette cérémonie ne se soit pas tenue, conséquence : il y a eu comme une espèce de flottement dans les catégories. Il était, pour l’équipe,  sans doute question d’en organiser une à l’envergure que nous constatons tous ce soir, bref, après on paye le prix de tout ça, quoi.

Forcément cette cérémonie vous a donné à voir d’autres jeunes que vous pourriez potentiellement accompagner, comme vous le faites déjà avec le groupe LE REFLET…

Bah, je suis déjà approché par pas mal de jeunes, en plus j’écoute beaucoup ce qu’ils font ; pour la petite histoire, j’aime bien ce que Gasha fait, j’aime bien le feeling de Daphné, je kiffe ce que le groupe FEATURIST fait, ils sont nombreux. C’est vrai que je bosse déjà avec des jeunes comme Abrakadabra, Magasco, Sanzy Viany, etc. Le plus important, et c’est ce que beaucoup doivent comprendre aujourd’hui, c’est que la musique est en train de passer à un autre niveau.

Peut-être un mot à l’endroit de ceux-là qui espéraient fortement un prix ce soir, mais qui finalement sont passés à côté ?

Juste réitère qu’à chaque fois qu’on décernera les prix, faut pas s’attendre à ce que l’on fasse l’unanimité ; et que les gens sachent que s’il n’y a pas d’organisateurs de prix, il ne pourrait y avoir de PRIX. Par conséquent, ils gagneraient à toujours participer parce que c’est grâce à toutes participations qu’il y a les Canal 2’Or et non le contraire.

Il faudrait aussi sans doute l’implication dans le jury d’un connaisseur comme Krotal, probablement son apport en tant qu’averti dans le domaine serait un plus ?

Je pense ; mais après, il s’agit des Canal 2’Or, il s’agit d’une entreprise particulière qui a démarré il y a 11 ans, je n’oublie pas que j’ai moi-même été Canal 2’Or en 2004 et en 2007, donc je sais très bien de quoi il s’agit. Sinon, il est tout aussi vrai que quand il s’agit de décerner les prix, à partir du moment où un jury doit intervenir, il serait adéquat de mettre dans ce jury des gens qui maitrisent la chose en question. Mais après, tout ça c’est aléatoire.

 

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...