Clin d'oeil

Paul Biya envoie en retraite le préfet qui avait interdit « coller la petite » de Franko, et  porte à deux le nombre de femmes préfets au Cameroun

Il aura, durant son bail dans le département de la Mifi, su imposer sa vision des choses notamment le civisme, les valeurs, la discipline et le respect à l’ordre public. Si jusqu’en novembre 2015 son nom ne disait pas grand-chose au citoyen Lambda, Joseph Tover Tangwa s’était involontairement rendu célèbre à la suite de son arrêté portant interdiction de la diffusion et la commercialisation du titre « Coller la petite » du rappeur Franko, qui n’a pas manqué de provoquer un haro à l’enjaillement. Suite aux récentes nominations faites par le Chef de l’État, il a été appelé à faire valoir ses droits à la retraite et remplacé ce 3 juillet 2017 à ce poste par M. Chaibou, administrateur civil principal, précédemment sous-préfet de l’arrondissement de Bafia.

L’administrateur principal Joseph Tangwa s’était fait une solide réputation relativement à son combat  contre la dépravation des mœurs.

Dans ce même décret, le  Président de la République Paul Biya mute plusieurs administrateurs civils principaux à travers les dix régions du pays et près de 9 ayant dépassé l’âge de départ à la retraite ont été gardés. Le Chef de l’État, porte aussi à deux, le nombre de femmes à accéder à la fonction de Préfet au Cameroun en  désignant Mme Rachel Akono Ngazang Préfet du Département de la Mvila, dans la Région du Sud.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...