InterviewLight On

Franco Bonghan : « Sans la passion pour la musique, j’aurais quitté la production il y a longtemps… »

Franco Bonghan est un camerounais vivant aux Etats Unis. Comptable basé à Houston au Texas (PDG de Novelty Tax & Accounting LLC), il est aussi très impliqué dans le domaine musical. Franco Bonghan  est producteur, sa dernière signature s’appelle Banye, la nouvelle coqueluche du hip hop kamer. Il nous a accordé en exclusivité cette interview.

Bonjour Franco, tu es un producteur camerounais, homme du showbiz vivant aux Etats Unis, que doit-on savoir d’autres sur toi ?

Merci pour l’opportunité que votre plate-forme m’offre. Je suis le PDG de Novelty Tax & Accounting LLC, une firme comptable basée à Houston au Texas. Je suis également PDG et directeur exécutif de Bright Light Projects, une ONG ayant pour mission d’utiliser la musique comme outil de durabilité en Afrique subsaharienne.

En d’autres termes, qui est Franco ?

Franco Bonghan est un gars simple et très humble. Je viens de la région du nord-ouest du Cameroun, plus précisément de Kumbo. Je suis Né et grandi à Bamenda. Je vis aux États-Unis depuis 1999. J’ai obtenu une double maîtrise en comptabilité et gestion financière de la Keller Graduate School of Management en 2012. Marié et père de quatre enfants, avec une passion agressive pour la musique

Qu’est ce qui t’a amené dans le monde de la production ?

J’ai toujours aimé la musique depuis mon enfance, mais en raison du manque d’opportunité grandissant, je ne pouvais pas exceller dans ce secteur. J’ai été Dj pendant environ 20 ans, c’est tout à fait normal de soutenir la jeunesse, de lui donner tout ce que nous n’avons pas eu dans ce domaine.

Parle-moi de tes débuts…

Des débuts très très difficiles mais je remercie Dieu comme j’ai regardé chaque situation comme une expérience plutôt qu’une déception. Sans la passion pour la musique, j’aurais quitté la production il y a longtemps. Je remercie Dieu de donner la force de continuer sur ce point.

Tu es producteur de la nouvelle terreur du hip hop kamer Banye, parle-moi de votre rencontre ?

Banye a effectivement contacté le label en juillet 2017, il a exprimé le désir de travailler avec le label, nous avons pris le temps de nous assurer qu’il avait la bonne attitude et quand l’opportunité s’est présentée, nous l’avons signé et nous regardons maintenant vers l’avenir avec espoir et optimisme. Le label ne peut que fournir les outils, il appartient aux artistes d’en profiter.

Pourquoi avoir jeté ton dévolu sur lui et pas sur d’autres artistes ?

Nous pensons qu’il a la bonne attitude. Le talent est bon mais le talent seul ne suffit pas pour réussir. Avec une bonne attitude, vous pouvez amener un non-talent au succès, mais une mauvaise attitude peut conduire le talent à l’échec.

Quels sont les artistes camerounais que tu rêves produire ?

Le but de notre label est d’accompagner des artistes underground ou à venir à la réussite. Nous représentons les sans-voix, donc notre rêve est d’accompagner autant de jeunes que possible à réussir.

Quels sont les conditions à remplir pour être produit par ton label?

Il n’y a actuellement aucune condition d’appartenance à l’étiquette. Nous avons une équipe qui s’occupe de notre processus d’embauche et, comme je l’ai déjà dit, notre attitude est la plus grande.

Quelques contacts pour ceux qui souhaitent rentrer en contact avec toi?

Le plus simple est par email: info@francorecordsllc.com. Notre site Web www.francorecords.com  fournit beaucoup d’informations sur nos services. Nous avons également une maison d’édition – Franco Publishing. Nous offrons le marketing et les promotions, y compris la gestion de la tournée pour ceux qui veulent faire leur tournée aux États-Unis et au Canada.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...