A la uneCamerounCinémaInterview

Blanche Bana : « Dès le 20 Janvier, vous aurez en ligne le premier épisode de la Web Série intitulée « OUPS » qui est d’ailleurs coproduite par CulturEbene…»

Blanche Bana est à Libreville, depuis une semaine la comédienne camerounaise participe à la promotion du film « Si loin… si près » du producteur Gabonais Serge ABESSOLO. « Si loin… si près » est Une histoire d’amour en milieu scolaire et familiale et Blanche Bana joue  le rôle de Matho, une élève pas très studieuse.

Bonjour Blanche Bana, merci d’accorder cette interview à culturebene…

Bonjour CulturEbene, c’est moi qui vous remercie.

Tu es actuellement au Gabon pour la sortie du film « Si loin… si près donc tu es l’une des héroïnes. Comment le public a accueilli le film ?

Très bien, le public a très bien accueilli le film, j’avoue qu’avant d’entrer en salle j’étais un peu stressée et surexcitée à la fois parce que je le  découvrais au même moment que le public.  Je n’ai pas eu l’occasion de le regarder avant. Et quelques 3 minutes après que le film soit lancé, j’ai pu m’apercevoir de cette connexion qui s’était faite. Je me suis retournée et j’ai regardé un instant autour de moi, tous étaient complètement à fond dans le film, c’était trop beau, par ce que rappelons-le, nos films sont d’abord pour notre public et c’est un plaisir immense d’arriver  à satisfaire ce public si exigeant parfois.

Lire Aussi Cinéma: Blanche Bana au cœur de l’amour

Trois dates étaient programmées (les 5, 9 et 12) à l’Institut Français de Libreville, pourquoi diffuser un film trois dans la même salle ?

Alors, simplement parce que tout le monde ne va pas au cinéma au même moment.  Le 5 c’était la grande  première du film, le 9 à 20 h, première soirée commerciale et le 12 pour les jeunes à 11h. Y a pas qu’à Libreville que le film est programmé, il y aussi la belle ville de PORT GENTILLE.

Quel rôle as-tu incarné dans le film ?

J’incarne le rôle de Matho, une élève pas très studieuse qui va poursuivre  ses études ailleurs, elle va donc faire la connaissance d’autres élèves et étudiants, ce qui va changer leur quotidien.

En quelques mots de quoi parle le film…

Une histoire d’amour en milieu scolaire et familiale.

A Quand le Cameroun ?

Probablement après le fespaco donc au mois de mars.

Lire Aussi Blanche Bana : « le cinéma attire désormais beaucoup de charlatans …»

Il y a quelques jours, il y a eu un coup d’Etat manqué au Gabon, aujourd’hui, quel est l’ambiance qui prévoit à Libreville ?

Libreville est calme, tout est paisible, les activités ont repris le jour même,  la preuve ce jour entre 10 H et 11 H nous étions entrain de déjeuner dans un restaurant non loin de la RTG (Radio Television Gabonaise, NDLR).

Tu comptes rentrer au Cameroun ce soir, est ce que tout est rentré dans l’ordre ? Nous avons appris que les frontières seraient fermées…

C’est une information qui m’a peut-être échappée (rire), Non aucune Frontière n’est fermée. Les gens sortent et entrent sereinement, la preuve je rentre chez-moi au Cameroun et je reviendrai dans les jours qui viennent.

C’est quoi ton actualité pour 2019?

Déjà d’actualité il y a le film « SI LOIN SI PRÈS » qui ne compte pas arrêter sa promotion au Gabon, Le producteur Serge ABESSOLO a un plan marketing très lourd et qui risque s’étendre sur toute l’année et entre temps je prépare le tournage d’un autre long métrage réalisé par Hervé Moukoko (HTB), il sera entièrement tourné au Cameroun et dans lequel j’incarne l’un des rôles principaux et enfin, dès le 20 Janvier, vous aurez en ligne et sur YouTube le premier épisode de la Web Série intitulée « OUPS » qui est d’ailleurs coproduite par CulturEbene.

Qu’est ce qu’on peut souhaiter pour cette nouvelle année ?

Beaucoup de bonheur, de santé,  de courage,  de persévérance pour ceux qui entreprennent.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...