A la uneInterviewMusique

Corneille : «Mon nouvel album « parcequ’on aime » sort le 15 février »

En prélude à la sortie de son nouvel album le 15 février et de son concert du 03 Avril à l’Alhambra à Paris, l’artiste Corneille a bien voulu répondre à nos questions.

Votre nouvel album sort le 15 février, au moment où la planète est engluée dans une multitude de défis , votre musique sonne comme un hymne à l’amour , un appel à l’éveil , ainsi on aimerait savoir où Corneille puise son inspiration ?

-Corneille : Dans l’amour justement, dans un premier temps dans l’amour de mes proches, ma femme et mes enfants et puis dans l’idée selon laquelle qu’on s’aime ou pas. C’est le moteur de tout ce qu’on fait, la recherche de l’amour est à la base de tous nos gestes, c’est la seule ressource propre à l’être humain, on a créé des technologies en pensant régler des problèmes sociétaux pour finalement se rendre compte qu’on  leur  donne finalement  d’autres formes, il y’a très peu de problèmes qui touchent l’humanité  que l’on parvient à résoudre avec nos cerveaux, avec  la science, peut – être la prochaine frontière devrait être l’amour, c’est quelque chose qui ne se quantifie pas, c’est présent dans chacun de nous, c’est l’amour qui m’inspire.

Esthète de la langue française, laboureur des mots vous l’êtes, mais l’on constate qu’á une certaine période de votre vie vous avez décidé de chanter en anglais pourquoi ce choix ?

-Corneille : J’avais décidé de chanter en anglais pour rendre hommage à la langue qui m’a donné envie de faire la musique, j’ai écouté la musique afro-américaine, la soul, le hip hop et le RNB américain, c’est ce qui m’a poussé à aimer la musique.

Le choix du titre d’un album répond à plusieurs critères, pourquoi avez-vous décidé de baptiser cet album «parce qu’on aime».

-Corneille : C’est un album qui fait suite à «parcequ’on vient de loin» je pense, c’est un album qui coïncide avec le début d’un  nouveau chapitre dans ma vie, c’est un clin d’œil à l’album «parcequ’on vient de loin », «parcequ’on aime répond à la question de savoir comment fait-on pour s’en sortir ? Tout simplement parcequ’il y’a l’amour.

Votre timbre vocal sonne comme un air doux dans un climat austère, car les thèmes sont forts .C’est le cas des chansons «le  chant des cygnes, tout le monde» pouvez nous raconter de manière succincte ce qui se cache derrière les 12 chansons qui composent cet album « parcequ’on aime»

– Corneille : C’est l’histoire de deux personnes qui s’aiment mon épouse et moi, nous avons investi beaucoup pour pouvoir construire ça, bref c’est un album qui parle beaucoup de l’amour.

Ne peut-on pas dire que votre roman autobiographique «lá oú le soleil disparait » vous a influencé dans la composition de cet album ?

– Corneille : Oui absolument, premièrement parcequ’il m’a permis de me  dégager de mon travail de compositeur de musique, le thème de mon passé au Rwanda, de tourner la page pour laisser la place à d’autres choses qui me touchent dans ma vie aujourd’hui  et qui soient plus ancrées dans le présent.

Quel est l’état d’esprit qui vous anime au moment où vous préparez votre concert du 03 Avril à l’Alhambra à Paris ?

– Corneille : Je suis impatient et en même temps j’ai trop hâte parce que ça fait longtemps je n’ai pas fait de concert à Paris. J’ai hâte de retrouver le public, hâte de présenter de nouvelles chansons,  mais hâte de repasser de bons moments avec les chansons qui  ont fait mon premier succès.

On vous colle aussi cette étiquette de chanteur humanitaire parceque vous vous mobilisez pour les causes nobles, en témoigne votre participation le 23 avril 2018 à Dakar pour la lutte contre le paludisme, après la sortie officielle de cet album est ce que vous ferez un tour en Afrique ?

-Corneille : Je l’espère bien en tout cas, au fond, je le dis le point fort de ma carrière sera une tournée en Afrique, c’est toujours en projet.

Côté cour, côté jardin vous êtes père pour la deuxième fois, quel a été l’apport de ce cadeau de Dieu dans  votre vie ?

– Corneille : Le fait d’être Papa clarifie mes priorités et m’ouvre au monde, ça nous donne une matière commune, tout le monde n’est pas parent mais tout le monde a eu un papa. Être papa  m’a ouvert le cœur, je suis plus  intéressé aux choses qui se passent dans ce monde, parceque c’est dans ce monde que je vais élever mes enfants.

Vous vous faites aussi défenseur des causes noires, que pensez-vous de l’esclavage des noirs en Libye ?

 – Corneille : C’est une aberration, c’est une honte pour nous tous, pour la race humaine, nous aimons penser que nous sommes la branche  évoluée dans  l’univers, c’est ce genre de situation qui me prouve que non, parceque cet esclavage est le firmament de la stupidité, je n’ai pas vraiment de mots pour ça, le fait qu’on parle d’esclavage en 2019.

Aujourd’hui la musique pop Africaine a du vent en poupe, est ce  qu’il y’a un artiste africain avec qui vous pouvez faire un featuring ?

-Corneille : Vite fait comme ça, je pense à Wizkid et à toute la nouvelle génération d’artistes nigérians et ghanéens.

C’est une lapalissade de dire que vous êtes adulé au Cameroun, est ce que vous avez des amis  artistes camerounais ?

– Corneille : Pour être très honnête je ne  connais pas la scène musicale camerounaise, je gagnerai à la découvrir.

Nous sommes à l’aube d’une nouvelle année, quels sont vos vœux pour 2019 ?

– Corneille : J’aimerais qu’en 2019, nous soyons indulgents avec nous-même et que nous développions l’esprit du pardon.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...