Cinéma

Le FESPACO ouvre ses portes ce samedi au Burkina Faso

La cérémonie d’ouverture du FESPACO  aura lieu ce samedi 23 février au stade municipal de Ouagadougou, qui se transforme en capitale du cinéma en Afrique. Le 26e Festival panafricain du cinéma a sélectionné plus de 160 films de cinéastes de tout le continent, mais aussi de la diaspora. Le cinquantenaire, consacré au thème « Mémoire et avenir des cinémas africains », sera également l’occasion rêvée d’honorer les plus grands cinéastes africains et de projeter tous les films lauréats depuis un demi-siècle. Le spectacle fulgurant est assuré par des cavaliers et le cheval cabré devant la tribune officielle, à l’image de l’Etalon de Yennenga, le trophée légendaire du Fespaco, inspiré par la princesse guerrière du mythe fondateur de l’empire des Mossis. Cette « Palme d’or africaine » est devenue l’un des symboles de l’identité culturelle africaine.

Le film d’ouverture, The Mercy of the Jungle, du cinéaste Joel Karekezi, du Rwanda, pays invité d’honneur de cette édition cinquantenaire où dansera aussi le ballet national du Rwanda, sera projeté au Ciné Burkina, salle célèbre pour son accueil des festivaliers aux rythmes burkinabè par des musiciens locaux « chauffant » le grand écran avant chaque séance. Dans la chaleur de la capitale, on peut parfois assister à de véritables scènes de liesses dans les salles, avec un public acclamant son cinéaste comme une rock star, dansant, chantant, jusqu’à ce que la séance suivante mette fin à l’euphorie.

Par Yahaya Idrisse

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...