Clin d'oeilMusiqueTchad

Tchad : Géneviève Matibeye la pleureuse, rêve d’un Canal 2’or

La Chanteuse Géneviève Matibeye est sur un petit nuage. Elle compte désormais parmi les plus belles voix d’Afrique Centrale. Et tout naturellement que le comité d’organisation de Canal 2’or l’a nominée dans la catégorie « Révélation Afrique Centrale », en compétition avec Cegra Karl du Congo, Shan’l du Gabon, Cool Fawa de la RCA et Place Angels de la Guinée Equatoriale. « Géneviève est un rossignol avec une voix qui vibre et enchante. Si elle a pu imposer sa voix au Tchad, alors ce Canal 2’or est également pour elle », affirme un chroniqueur culturel tchadien.

Avec sa voix suave, pleine d’émotion et porteuse de fortes sensations, Alhingam Matibeye Geneviève (de son vrai nom) a la musique dans l’âme. « La pleureuse de la chanson tchadienne », comme on la surnomme également du côté du pays de Toumaï navigue sur le fleuve de son inspiration débordante depuis 2012, année où elle se lance dans une carrière solo après avoir fait ses classes au sein de plusieurs chorales et sur scène lorsqu’elle était souvent sollicitée comme choriste par des artistes lors des concerts. Plusieurs singles chantés en français, en arabe ou encore en ngambay verront alors le jour et lui permettront d’assoir sa réputation au Tchad puis plus tard dans la sous-région Afrique Centrale notamment au Cameroun et au Congo où Geneviève Matibeye est bien connue. Lauréate des prix de la catégorie musique du monde au festival Darri Awards et au festival Ndjam Vi en 2015, elle a également représenté le Tchad dans la catégorie chant aux jeux de la francophonie 2017 à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Du 21 septembre au 12 octobre 2018, elle a organisé avec succès une résidence de création sur le « Noon pah », une première au Tchad. Encadré par la pianiste Claudine François, le projet d’après l’artiste est « une manière de valoriser les pleureuses traditionnelles qui sont en voie de disparition au Tchad ». La résidence qui s’est achevée par un concert de restitution à l’Institut Français du Tchad, avait reçu un écho favorable auprès du grand public qui attend d’ailleurs avec impatience l’album qui sanctionnera ce projet de recherche de l’artiste Matibeye Géneviève.

Par Ebah Essongue Shabba                                              

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...