A la uneCinémaInterview

Merveille Akamba (Maquilleuse professionnelle) : «J’ai choisi d’utiliser mes pinceaux pour sensibiliser… »

Elle est considérée comme le porte étendard du make up cinéma au Cameroun, la contemplation de ses œuvres inspire du respect. Modeste et méthodique, elle a bien voulu répondre  à nos questions.

Vous êtes un astre lumineux dans le milieu du cinéma à travers vos pinceaux, vous créez des œuvres artistiques sur les corps des humains, toutefois on aimerait savoir qui est Merveille Akamba ? 

-Merveille Akamba : il y’a quelques années, je n’étais qu’une comédienne et à un moment donné j’ai voulu passer à quelque chose de plus sérieux comme être technicienne de cinéma par exemple, en me baladant dans tous les corps de métier il y’a le maquillage qui m’est tombé dessus et après ça c’est devenu une affaire d’envoûtement.

Par votre talent vous envoutez de plaisir  donc les internautes et vos nombreux  fans, on aimerait savoir comment s’est opérée votre formation ?  

– Merveille Akamba : J’ai commencé comme une  autodidacte, mais j’avais déjà une formation en esthétique et cosmétique à la base, ce qui fait que j’avais déjà les atouts pour rendre les gens beaux pour embellir et soigner les peaux, mais le côté maquillage de cinéma, je n’avais pas à proprement parler une formation , j’ai commencé comme ça autodidacte, s’est venu seul,  mais au bout de quelques mois  vu l’ampleur que ça a  pris, j’ai eu la chance de rencontrer Monsieur Alain F qui est aujourd’hui mon professeur en France, il m’a permis de comprendre la beauté du métier. Parcequ’au départ j’étais comme tous les autres, je disais que c’est seulement pour rendre les gens beaux et puis rien. Je ne savais pas que c’était tout un univers et quand j’essaye de faire une introspection, je comprends que tout ce que j’ai fait antérieurement concourait à ce que je devienne maquilleuse aujourd’hui.

Quels sont les outils que vous utilisez dans le cadre de votre travail ? 

– Merveille Akamba : Dans le cadre de mon travail, j’utilise généralement du latex, de la fausse chair, de la fausse peau que je recrée ou la prothèse comme vous l’avez vu dans nos locaux, on monte des prothèses, il y’a des maquillages qui peuvent durer deux à trois mois et certains  20 à 30 minutes.

Est-ce que Merveille Akamba a-t-elle une équipe qui l’accompagne ?

– Merveille Akamba : Oui j’ai une équipe qui me soutient, quand j’ai constaté que les gens   ne connaissent rien  quand on parle maquillage. Après avoir appris suffisamment grâce à mon professeur ( cité plus haut ) qui m’a permis d’intégrer l’association des maquilleurs de France , j’apprends davantage et on critique mon travail . Actuellement, je suis entrain de rédiger un livre « le maquillage vu d’Afrique », je me suis mise en association, car j’ai compris que seule moi Merveille Akamba c’est vrai j’ai déjà un nom, je ne peux pas tout faire. J’ai donc fondé l’association des maquilleurs de cinéma au Cameroun et quand on dit maquilleur de cinéma tous les métiers sont réunis, maquillage de beauté ceux qui font les photos événementielles et les maquillages vidéos . Après avoir créé cette association , nous nous sommes dits que les gens ne connaissent pas jusqu’à présent le métier de maquilleur .Ainsi moi personnellement , j’ai eu à former plusieurs personnes .J’ai aidé aussi une kyrielle de jeunes ,  après , j’ai arrêté d’aider afin que les gens se rendent compte de la valeur de ce que je leur apprends .C’est comme ça qu’est née la plateforme « Africa make up week ”qui est un festival destiné aux maquilleurs . L’idée est de rassembler tous les maquilleurs de cinéma d’Afrique , qu’on arrive à montrer ce qu’on peut faire . Mais, moi j’ai choisi plus le côté sensibilisation parceque j’éprouve trop de philanthropie envers les gens. J’ai choisi d’utiliser mes pinceaux pour sensibiliser .En un mot comme en mille , cette association que j’ai mise  en branle permet de servir les intérêts des maquilleurs du Cameroun .

Depuis le début de votre carrière jusqu’à cette année 2019 , vous pouvez énumérer le nombre d’acteurs que vous avez déjà maquillé ? 

– Merveille Akamba : ( Rires) impossible,  déjà je ne peux pas compter le nombre de films dans lesquels j’ai travaillé , mon Curriculum vitae ( CV) Je ne sais pas combien de pages ça contient .On m’a dit , annule les petits réalisateurs avec lesquels tu as travaillé afin que ton CV tienne sur une  page .J’ai dit , il y’a pas de petit réalisateur , chaque œuvre a une âme , un esprit derrière et que le réalisateur soit grand ou petit , encore il faudrait définir un cadre pour insinuer qu’un réalisateur soit petit. Il faut que les gens comprennent que dans les œuvres d’esprit, il y’a pas de grand ni de petit .Donc compter le nombre d’artistes célèbres, de comédiens, de ministres ou d’ambassadeur que j’ai maquillé, je pense que la liste est trop longue.

Parlons finances, combien doit-on débourser pour louer  vos services ? 

– Merveille Akamba : On doit débourser beaucoup d’argent parceque je me suis rendue compte que les gens ont déclaré que je suis cher, je me suis donc dit que si les gens disent que je suis cher  pourquoi est ce que je ne devrais pas devenir cher. J’ai de l’or entre les mains, il faut que les gens mettent du prix pour l’acheter. Je ne travaille pas avec des personnes qui n’ont pas de projet solide ou bien qui viennent dire aide moi. Être maquilleur c’est un métier qui fait vivre son homme , être maquilleur c’est redorer le blason des visages , par exemple pour une femme mariée , un maquilleur fait de la magie pour dévoiler la beauté de cette dernière .Par exemple moi on m’a surnommé madame « naturelle ».

Quelqu’un est-il déjà venu vous voir pour que vous le maquilliez afin  qu’il puisse simuler un accident ? 

– Merveille Akamba : Oui plusieurs fois, si je ne savais pas ce que c’est le maquillage, si je ne savais pas où ce métier pouvait m’amener c’est que je suis multimillionnaire aujourd’hui parcequ’ici au bureau, je reçois des dames qui regardent mes passages à la télé et mon mur Facebook qui prennent la voiture  depuis Bertoua, depuis Maroua qui viennent me voir pour m’exposer leurs problèmes. J’avais eu tel problème avec mon mari, il me bat continuellement, j’avais fait les photos, on nous avait séparé. Après on s’est remis ensemble, mais depuis pratiquement six  mois il a recommencé à me battre, mais là je n’ai plus de photos est  ce que tu peux me remaquiller comme tu fais souvent afin que j’obtienne une preuve pour établir un certificat médico-légal. Je lui ai rétorqué madame est ce vous savez que ce que vous voulez que je fasse est condamnable par la loi, c’est faux et usage de faux. Si je m’engage à faire ça je vais détruire ma carrière, les maquilleurs sont comme les médecins inversés .Ce que le médecin soigne, moi la  maquilleuse  je crée ça. J’ai dit à cette dame de rentrer chez elle et d’attendre le jour qu’il va encore  la battre ,qu’elle se filme,  je lui ai dit que si je succombe à son souhait et que son mari découvre j’irai en prison direct .La dame est partie deux jours après , elle revient me tendre 200.000fcfa en me  disant s’il te  plait  aide moi sauve ma vie , je lui ai dit qu’en voulant sauver votre vie je vais tuer toute une association , je mettrai en péril ma vie ,or moi mon rôle c’est de montrer le droit chemin à mes collègues et apprentis , il faut distinguer ce qui est bien et ce qui est mauvais , elle insiste , je lui dis madame , je suis sortie de chez moi avec 500 FCFA , je ne sais pas comment je vais rentrer , vos deux cent mille francs vont peut-être sauver des vies chez moi mais rentrez  avec votre  argent . Ça c’est un cas parmi les centaines.

Vous allez vous rendre au Burkina Faso pour participer au FESPACO, quels sont vos projets à long terme ? 

– Merveille Akamba : J’ai eu la chance d’être sélectionnée, un casting des maquilleurs de cinéma  a été organisé sur l’ensemble du continent et nous sommes 7 qui avons été retenus, je suis la seule camerounaise. Durant les 10 jours du festival, je montrerai ce que je suis capable de faire et je présenterai l’école de formation que j’ai mise en branle et pourquoi pas recruter d’autres adhérents pour que l’ASMAF devienne une association panafricaine .

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...