EvènementMusique

FEMUA 12: 50 artistes majeurs invités donc Mani Bella !

Le programme de la 12ème édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (Femua 12) a été dévoilé dans la soirée du jeudi 14 mars dernier lors du lancement à la salle des fêtes du Sofitel Hôtel Ivoire.
Le Femua 2019 se tiendra du mardi 23 au dimanche 28 avril 2019. « Genre et Développement », le thème retenu pour cette nouvelle édition, est traduit à travers le nouveau logo mettant évidence un visage d’homme et celui d’une femme entremêlés.
Cette édition célébrera donc la « Parité du genre ». A cet effet, défileront sur les grandes scènes du « Femua 12 » de l’INJS et de Gagnoa, 16 artistes de renom dont 8 hommes et 8 femmes à partir du jeudi 25 avril.

Comme à la 4e édition de ce festival, c’est Mme Dominique Ouattara qui a accepté d’accompagner le Commissaire général de ce festival, Traoré Salif dit A’Salfo et son équipe de Gaou Production » comme marraine de cette édition.

La scène artistique, cette année, recevra une cinquantaine d’artistes majeurs parmi eux la chanteuse camerounais Mani Bella.
Le Femua fermera ses portes avec le « Festival d’Anoumabo ». Une nouvelle trouvaille des Gaou Magiciens, pour valoriser davantage « leur village d’origine », Anoumabo.

A l’image du Festival de Rio de Janeiro et autres, celui d’Anoumabo permettra de promouvoir le village et sa culture à travers le monde entier, selon A’salfo.

Le volet social du Femua 12

Dans cet élan du social qu’offre le Femua à travers l’éducation et autres, outre l’inauguration de l’école primaire Magic System du village de Bayekou- Bassi, A’Salfo et son équipe inaugureront le nouveau réceptif construit dans la commune de Bingerville qu’ils offrent gratuitement à des orphelins basé à Gonzagueville, dans la commune de Port-Bouët.

La programmation artistique du Femua 12 : Un cinquantaine d’artistes annoncés

Cette année, comme annoncé, les différentes scènes du Femua (dont les sites de l’Institut Français, qui accueille toujours le spectacle d’ouverture), l’INJS et Gagnoa recevront une cinquantaine d’artistes. Le Femua étant un véritable patrimoine culturel du pays comme l’a déclaré le ministre Maurice Bandaman lors de ce lancement, les organisateurs veulent l’ouvrir à tous ces nombreux artistes qui souhaitent s’exprimer sur la scène très sélective de ce festival. C’est choses possible désormais car dès l’ouverture avec la scène qui s’ouvre à partir du mardi désormais. Et à partir du jeudi, ce sont les gros calibres retenus au nombre de 16 qui prendront le relais. Ce sont Oumou Sangaré (Mali), Chindima (Nigeria), Mani Bella (Cameroun), Matia Bissongo (Burkina Faso) et Chantal Taïba, Josey, Claire Bahi, et Allah Thérèse (Côte d’Ivoire) concernant les femmes. Du côté des hommes, ont été cooptés Kaaris (France-RCI), Femu Kuti (Nigéria), Buravan (Rwanda), Extra Musica (RDC), Mulukuku, DJ Kerozen, Bi Pomi Junior et Molière (Côte d’Ivoire). La Mani Money aura donc la responsabilité de faire vibrer toute la Côte d’Ivoire au rythme du bikutsi.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...