Histoire & PatrimoineInside

Les origines du Songo, ce jeu mystique du peuple Ekang

Le Songo est un jeu de stratégie africain, de la famille des jeux de semailles. Il existe plusieurs variantes en fonction de la région géographique, qui prennent ainsi d’autres appellations. L’appellation Songo est typique aux habitants de l’Afrique centrale (Cameroun, Gabon, Guinée équatoriale). En Afrique de l’ouest plus précisément en côte d’ivoire et au Niger il est appelé Awalé ou Awelé, pendant qu’au Benin il est appelé Adjito et jeu de six au Togo.
Les règles du jeu sont les mêmes quelque soit la région, même si le nombre des cases en Afrique central est de 14 contre 12 en Afrique de l’ouest.
Ce jeu est bien connu au delà des frontières Africaines : en Asie (Malaise, Ceylan, Philippines), en Amérique (Louisiane et le Brésil) et peu à peu en Europe.
Le Songo ou Awalé est une véritable métaphore sociale. Au cours de la partie, l’univers du jeu et la société se confondent. Le tableau de jeu, et les graines deviennent le village et tous ses habitants. Chaque joueur argue ainsi de sa plus belle éloquence et accompagne ses coups de proverbes, chants évocations épiques qui traduisent le sens qu’il donne à chacun des coups qu’il donne.

Le Songo se joue sur un plateau rectangulaire creusé de 14 trous, alors que le Awalé, toujours sur un plateau rectangulaire compte 12 trous.

Source : acs-actionculturelle.over-blog.fr

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...