Inside

Le fils du premier président guinéen a été condamné aux États-Unis pour pratique d’esclavage

Il est reproché à M. Touré et à son épouse, âgés de 58 ans tous les deux, d’avoir fait venir la victime de la Guinée au Texas en 2000, pour la forcer à travailler pour eux sans rémunération.

Les Touré risquent de se voir priver de leur statut d’immigrés aux Etats-Unis, en raison de cette condamnation, selon le ministère américain de la Justice.
Mohamed Touré, fils du premier président de la Guinée, Ahmed Sékou Touré, et son épouse sont également condamnés à verser une indemnité de 288 620 dollars (environ 153,8 millions de francs CFA) à la jeune femme dont l’identité n’est pas dévoilée. La victime âgée de cinq ans à son arrivée aux Etats-Unis était obligée de nettoyer, de cuisiner et de s’occuper des enfants de la famille Touré pendant 16 ans.
Son passeport a été confisqué par ses patrons, qui lui ont également refusé tout accès à la scolarisation, selon le ministère américain de la Justice.
La même source ajoute que la jeune fille a été frappée à plusieurs reprises et obligée de dormir seule dans un parc voisin du domicile de la famille Touré en guise de punition.
En août 2016, elle a réussi à quitter le domicile de ses patrons à Southlake « avec l’aide de plusieurs voisins », selon le ministère de la Justice.

Par Yahaya Idrissou

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...