InterviewMusique

Faithfull : « Le festival SLAMeroun promeut la paix et le vivre ensemble à travers le slam…»

Peux-tu présenter à nos lecteurs le festival SLAMeroun ?

Le Festival International SLAMeroun est un projet qui est né du mot Slam et Cameroun juste après la première édition de la Coupe d’Afrique de Slam Poésie au Tchad en novembre 2018, la question qui était dans toutes les lèvres des artistes venus d’autres pays était de savoir « A quand un festival international de Slam au Cameroun ? » Et il n’a même pas fallu attendre un an pour que nous organisons la 1ère édition du festival International SLAMeroun qui est la récompense de  plus de 10 ans d’activités slam que nous célébrons ensemble avec tous les artistes des collectifs et initiatives slam du Cameroun. Ce festival est une opportunité pour le Cameroun , l’Afrique et le monde, occasion pour découvrir le potentiel artistique que renferme le Cameroun en miniature mais surtout de goûter à la saveur du Slam venu d’autres pays d’Afrique ( Tchad , Guinée Conakry, Iles Comores,  Algérie, Gabon) pour qu’ensemble les messages que véhiculent nos slam puissent être une solution pour les problèmes que traversent notre pays actuellement et l’Afrique en général d’où le thème: « le Slam au service de la paix au Cameroun  »

Comment est né ce festival ?

L’idée d’organiser un Festival International de Slam au Cameroun m’habite depuis puisque je suis  secrétaire général de la CASP (Coupe d’Afrique de Slam Poésie), cette structure Panafricaine qui a organisée la 1ère édition de la Coupe d’Afrique de Slam Poésie au Tchad en novembre 2018 avec la participation de 20 pays et n’oublions pas que l’idée de cette Coupe d’Afrique de Slam Poésie était toujours de moi. Dès lors, c’est logiquement que SLAMeroun s’est révélé en moi. Et puisque le Slam est un partage le moment était venu pour communier artistiquement avec le monde.

Peux-tu nous édifier d’avantage sur cette première édition ?

cette première édition du Festival International SLAMeroun se déroulera en 3 jours du 20 au 23 juin 2019 autour d’activités riches en émotion entre Ateliers, Concerts, Concours National de Slam Poésie,  échanges et débats sur les sujets sensés améliorer le vivre ensemble qu’on prône tant au Cameroun , ainsi le dernier jour nous ferons une ballade touristique de la capitale du Cameroun « Yaoundé  » avec nos hôtes.

Quel est le thème retenu pour cette première édition et qu’est ce qui justifie ce choix ?

C’est tout naturellement que le thème de cette 1ère édition du Festival International SLAMeroun s’intitule « Le Slam au service de la paix au Cameroun « , juste pour faire corps avec l’actualité. Aussi nous pensons que les pouvoirs en place n’ont pas toujours mesuré la force de l’art oratoire et tout particulièrement du Slam qui peut véhiculer des messages apaisants, réconfortants,  mais surtout des brèches de solutions pour éradiquer les maux qui minent notre pays et ce sera ainsi l’opportunité lors de nos différentes activités lors du Festival de convier nos autorités à participer aux échanges et débats pour mieux édifier notre jeunesse.

Quelles sont les difficultés auxquelles vous êtes confrontés ?

Bien évidemment que la situation que traverse le Cameroun ne rend pas les appuis financiers sur le plan national facile quand on sait la logistique qu’il faut pour un tel évènement mais nous n’avons pas voulu nous décourager en si bon chemin , déjà via nos associations de Slam notre apport financier trouve certaines aides telles que le Ministère de la Jeunesse et de l’éducation Civique qui précédemment lors de la Coupe d’Afrique de Slam Poésie au Tchad en novembre avait déjà payé le billet d’avion à notre représentant,  le Ministère des Arts et de la Culture qui est dans une démarche déjà de parrainage de l’événement en attendant leur appuis financier , la CASP( Coupe d’Afrique de Slam Poésie) , voice4tougth,  la Fondation Jan Michalski , challenge forward , Tchad plus , le Musée la Blackitude,  la Case des Arts , le Cake Arts ,et l’institut Goethe du Cameroun nous remercions toutes ces structures et espérons en avoir plus à la 2ième édition du Festival International SLAMeroun .

Quelles sont vos attentes au terme de ce projet ?

Je tiens tout de même à souligner que je suis d’abord un Artiste Slameur,  Rappeur ,Auteur Interprète avant d’être entrepreneur culturel tout ceci pour dire que c’est parce que je suis convaincu que le Slam est l’art du futur que j’entreprends sans relâche dans cette discipline artistique et d’ici peu via nos initiatives ( festivals , Coupe d’Afrique de Slam Poésie,  Concours National de Slam Poésie) nous sommes sur que nous serons en même d’être le premier médiateur de la jeunesse avec nos pouvoirs en place puisqu’ils ont de plus en plus du mal à faire passer leurs messages. PourPour finir vive l’entrepreneuriat Culturel et la Création d’emplois.

Entretien mené par Ebah Essongue Shabba

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...