A la uneCamerounInterviewPeople

Lynn Esther Ndong : « j’invite la jeunesse à mieux connaître Dieu… »

Bonjour Lynn, on dirait que ce n’est pas trop la forme ; comment te portes-tu ?

Bonjour. Beh en ce moment je suis un peu patraque, à chaque fois que j’achève mon mois de présentation de Bonjour (Matinale sur la CRTV) j’ai un petit palu ; donc là je suis sous traitement. Bon, ça va faire également 5 jours que je ne suis pas sortie de la maison, alors aujourd’hui j’ai vraiment chaussé mes tennis pour me rattraper, parce que j’ai des tas de choses à faire en ville. A part ça, ça va, on essaye de tenir.

Il y a  peu de temps, culturebene.com a publié un article sur toi, quel est ton avis dessus ? As-tu eu un retour de la part  des amis ?

J’ai eu beaucoup de réactions sur mon mur facebook, je ne sais pas si tu l’as visité, toi ? Tu l’as visité ou pas ?

Je le visite toujours. Pour un média en ligne digne de ce nom, il est normal que l’on soit partout…

D’accord. Bon je disais qu’il y avait pas mal de réactions, surtout positives ; même si certains disaient : « Beuh attends, elle dit qu’elle a 27 ans seulement… n’importe quoi. ». Bon je suis un peu habituée à ça de toutes les façons. La plus belle des réactions pour moi reste celle Alain Nguema qui disait « c’est ce genre d’article qu’on a besoin de lire de la part de nos animateurs ». Donc, moi ça m’a énormément touché, car je me dis que le plus important c’est éduquer la jeunesse parce qu’il ne faudrait pas que l’on oublie qu’au-delà de la distraction qui est l’une des fonctions premières de la télé, il y a l’éducation, c’est important.

Puisqu’on parle des réactions, certains ont été surpris de te savoir très pieuse, comment réussis-tu à maintenir tes principes religieux dans un univers qui n’est pas toujours à leur avantage ?

Ça fait partie de l’éducation en réalité ; je veux dire que lorsqu’on éduque un enfant on considère qu’on lui donne des gardes fous ; donc ça fait partie de ma vie. A partir du moment où on me pose une question, c’est d’abord la chrétienne qui va répondre avant l’animatrice ; d’ailleurs j’en profite pour remercier ma mère qui, très spirituelle et religieuse a tenu à me baigner là dedans. Pour moi la seule porte reste Dieu.  Chaque matin au réveil c’est ma prière, à chaque fois que je me retrouve face à une difficulté j’invoque le seigneur, qui n’est pas seulement « le père fouettard » comme le pensent la plupart des jeunes, c’est d’abord un ami. Donc de 2003 à 2012 ça fait quand même 9 ans que je suis dans ce milieu et IL ne m’a jamais donné tort.  Je pense que s’appuyer sur lui, c’est le must.

Tu es catholique ?

Oui je suis catholique…

Ton avis par rapport à la prolifération d’hommes de Dieu qui ne cessent de bâtir églises sur églises…

Je parlais tantôt de frapper à la « Bonne porte », malheureusement Dieu est devenu un commerce, le pauvre… quand je dis « le pauvre », je ne sais pas si lui il en rit ou il en pleure, mais je crois qu’il tourne tout à son avantage car comme on dit « tout concourt au bien de ceux qui craignaient Dieu » ; De surcroit ce Dieu que tous proclament demande qu’on le connaisse pour mieux le servir, il faut donc je crois, que chacun de nous se mette à son école pour mieux savoir ce qu’il attend d’une église digne de lui, ce qu’il attend d’un pasteur digne de lui, il n’y a que comme ça qu’on peut éviter de se retrouver dans n’importe quelle église parce qu’une chose est certaine , de ce  nombre incalculable de chapelles, très peu servent véritablement le Dieu vivant! Il faut donc maintenant savoir lesquelles.   Mieux connaître Dieu, chercher à savoir ce qu’il aime, ce qu’il n’aime pas, invoquer l’Esprit Saint pour mieux discerner et le reste suivra.

Que réponds-tu à ceux qui trouvent que tu voudrais te passer pour la  femme parfaite que tu n’es pas… est-ce que Lynn Esther Ndong aurait des défauts tout de même ?

Mais bien sûr que j’ai des défauts, mais je vais tout d’abord dire quelque chose à ces gens dont tu parles car je sais qu’ils sont nombreux. Leurs réactions ne me surprennent pas du tout.  Peut-être que simplement mes propos dérangent. Ils ont l’impression que je les juge ; mais je tiens quand même à ce qu’ils comprennent que je suis quelqu’un de vrai et que je ne pourrai pas tenir un autre langage que celui-là. Je suis moi, j’ai 27 ans, je ne mens pas sur mes principes religieux , n’ai pas honte de ma foi, d’ailleurs pour ce qui est de mes défauts, quand j’entrais ici (à la CRTV) j’avais un souci avec mon caractère, beaucoup trop forte personnalité, il a fallu que j’apprenne à me rabaisser, mais se rabaisser ne veut pas dire se laisser pisser dessus…donc pour revenir à eux , je crois qu’ils devraient plutôt se demander ce qui concrètement les dérange.

Quels sont tes réels défauts ?

Euh…, je suis trop directe, et quelques fois je reconnais qu’il y a quand-même un trop plein d’audace dans ma façon d’agir.  Un peu trop entière dans mes relations, je veux dire qu’avant il y avait de moins en moins de place pour la prudence or dans un milieu comme celui-ci, il faut par excellence être prudent ; mais avec la maturité, ça va. Bavarde aussi! Dans mon boulot c’est un couteau à double tranchant, utile oui mais si l’on ne maitrise pas sa langue on finit toujours par en dire plus qu’il n’en faut. Ah oui, un peu trop exigeante aussi, vis-à-vis de moi comme des autres…pff yen a tellement! 

On va voir si tu es vraie et direct…, tu dis, tout au long de ton parcours (radio et télé) ne jamais avoir été victime du droit de cuissage ; nous dis-tu toute la vérité ? Est-ce qu’en fouillant on ne risque pas de tomber sur une tâche ?

Ben, Allez-y fouillez (rire)

Nous le ferons

(Rire) d’accord, bonne chance en tout cas.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...