A la découverte de Marie-Noëlle Atangana, la perle noire d’Afrique - Culturebene
CamerounMusiquePortrait

A la découverte de Marie-Noëlle Atangana, la perle noire d’Afrique

Née à Yaoundé, Marie-Noëlle Atangana passe une bonne tranche de son enfance au village Nkolbewa (la colline des chimpanzés) commune de Ngomdzap, située dans le département du Nyong-et-so’o dans la région du centre Cameroun. Passionnée de musique dès son plus bas âge, elle fait ses premiers pas dans la musique au sein de plusieurs chorales de son village avant d’intégrer la chorale ‘’les sœurs du très saint sauveur’’ de Mvolyé. Elle rejoint plus tard les “Kamikazes du Cameroun” groupe fondé par St André dans lequel elle prend ses marques aux cotés de Tonton Ebogo et autres ainés dans le domaine. Après une immersion dans l’univers des cabarets, la belle Africaine à la peau d’ébène participe au concours de la chanson “Mützig”, aujourd’hui connu sous l’appellation de Mützig Star (compétition de haut niveau ouvert aux jeunes talents de la musique Camerounaise) Enrichie de cette expérience, elle fonde avec Jafa junior (de regretté mémoire) et Louis Mbida le groupe ‘’Banturoots’’. Le trio ne se contente pas d’explorer les rythmes locaux, il se donne également pour objectif de promouvoir la musique du terroir, notamment le rythme Ekang. Chantre de paix, d’unité et d’égalité entre les peuples du monde, Marie Noëlle Atangana se présente comme l’une des plus grandes ambassadrices de la culture Camerounaise en particulier et Africaine en générale.

Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)