L’Ex-copine d'Eto'o avoue le complot contre lui - Culturebene
Faits diversInsidePeopleStars & People

L’Ex-copine d’Eto’o avoue le complot contre lui

Après un ramdam médiatique déployé par Nathalie Koah pour détruire le capitaine des Lions de plus en plus «domptables», Samuel Eto’o Fils, aussi avant, la phase finale de la Coupe du monde, Brésil 2014, a observé un effet boomerang lorsque la vérité a commencé à jaillir de cette affaire de couple. Surtout avec la publication des photos en situation pornographique de celle qui voulait se passer publiquement pour la victime tout en jouant en coulisse les bourreaux de son ex-copain.

Et pour cause, elle n’aurait pas supporté que son ex-copain la trainât par devant les tribunaux à la suite d’une procédure judiciaire qu’il avait ouverte à travers ses avocats. Après avoir fait dire qu’elle avait pris un coup et qu’elle se soignait d’un traumatisme que la tournure de cette affaire prise, elle va remonter au créneau et cette fois de plus belle.

Et pour cause, elle n’aurait pas supporté que son ex-copain la trainât par devant les tribunaux à la suite d’une procédure judiciaire qu’il avait ouverte à travers ses avocats. Après avoir fait dire qu’elle avait pris un coup et qu’elle se soignait d’un traumatisme que la tournure de cette affaire prise, elle va remonter au créneau et cette fois de plus belle.

Affichant comme une feywoman ayant du métier et au caractère bien tramé deux attitudes, celle d’une ex-amante conciliante et responsable, telle qu’elle a voulu laisser transparaître dans l’interview accordée au quotidien « Le Jour » et celle d’une fauve qui est décidée le tout pour le tout de dévorer sa proie même s’il faut au passage sortir avec des égratignures, comme elle l’a fait dans les interviews accordées à la FM Amplitude à Yaoundé et au site ivoirien Koaci.com.

D’ailleurs, elle reconnaît dans sa sortie au quotidien « le jour » qu’elle a des «allures un peu rebelle, têtue, mais avec des points de vue très arrêtés.» Suffisant pour comprendre cette attitude de va-ten-guerre qu’elle a décidé d’adopter là où plusieurs personnes dont elle mettra même l’impartialité en doute l’ont conseillé de faire la paix de braves. Ce qui avait fini par convaincre certains observateurs avertis qu’elle était commanditée.

Une suspicion qui va s’avérer plus tard à en croire certaines personnes avisées. Et qu’elle va confirmer dans sa dernière interview accordée au site internet Koaci.com. Lorsqu’elle affirme que dans son complot de détruire Samuel Eto’o Fils, elle a déboursé beaucoup d’argent. Et que le Directeur de publication du journal la «Tribune de l’Est» qui avait en l’espace d’une semaine affiché deux postures différentes à l’émission «Canal presse» d’abord comme pourfendeur du capitaine des Lions dans cette affaire qui oppose ces deux anciens tourtereaux et par la suite en faisant un revirement à 180°C, était justifié par l’argent qui circulerait des deux côtés. Tout en avouant que pour sa part en attendant de prouver qu’en face on avait utilisé la même arme, avait déboursé la rondelette somme  de 5 millions Fcfa.

« Je vous avais dit que je ne peux pas tout déballer en une interview. J’ai versé des larmes quand j’ai vu l’autre (Ndlr le Dp de la Tribune de l’Est), faire son spectacle dimanche à la télévision. Il a reçu 5 millions Fcfa de mes avocats pour un plan de communication. J’ai compris son retournement de veste, depuis qu’on lui demande les factures. L’argent circule beaucoup de l’autre côté, pour faire croire que c’est moi la manipulatrice. » (sic).

Et le morceau était craché, Nathalie Koah venait de passer aux aveux, affirmant insidieusement que derrière cette affaire, il y a un complot contre Samuel Eto’o Fils et beaucoup d’argent pour y arriver à cette fin. Et elle-même ne serait certainement qu’une marionnette dans tout ce folklore. Et depuis lors, on voit les médias s’intéresser à l’affaire ; non pas du fait de produire une enquête qui viendrait faire la lumière, mais pour prendre position en faveur ou contre Samuel Eto’o Fils.

Au point que le capitaine des Lions très «domptables» via ses avocats a été obligé de faire des sorties épistolaires sous fond de droit de réponse pour mettre à nu certains confrères qui ont fait preuve d’un manque criard de professionnalisme dans le traitement de cette information. En devenant une caisse de résonnance d’une certaine faction. Laissant croire que ce n’était pas gratuit, ce qui apparaissait comme un acharnement.

source: © Aurore Plus : André Som

 

Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)