Incarcérée en France, l'artiste malienne Rokia Traoré a entamé une grève de la faim - Culturebene
InsideLight OnMali

Incarcérée en France, l’artiste malienne Rokia Traoré a entamé une grève de la faim

J’ai entamé une grève de la faim le mardi 10 mars 2020 à partir de 6H30 du matin afin que me soit accordé un procès équitable en Belgique

En détention en France à cause d’un affront avec son ancien compagnon belge sur la garde de leur fille de cinq ans, l’artiste malienne Rokia Traoré, a entamé une grève de la faim pour protester contre son incarcération.

« J’ai entamé une grève de la faim le mardi 10 mars 2020 à partir de 6H30 du matin afin que me soit accordé un procès équitable en Belgique et pour que le mandat d’arrêt européen ne soit pas injustement appliqué ». Tel est le message publié sur son compte Facebook. Rokia Traoré continue de ce fait de dénoncer la décision du tribunal de Bruxelles qui a accordé à son ex-compagnon belge lagarde exclusive de leur fille.

Selon l’avocat de Rokia Traoré, le père est toujours visé par une plainte pour attouchement sexuel sur son enfant en France et au Mali. Une autre plainte a déjà été classée sans suite en Belgique.


Pour rappel, le 10 mars, Rokia a été arrêté à sa descente d’avion à l’aéroport de Roissy. Selon nos informations, elle était en effet sous le coup d’un mandat d’arrêt international émis le 24 octobre 2019 par une juge d’instruction au tribunal de première instance francophone de Bruxelles.

Les faits reprochés à la chanteuse malienne sont : «  Enlèvement, séquestration et prise d’otage de sa propre fille de cinq ans ». Des faits pour lesquels, si sa culpabilité est prouvée, Rokia Traoré encourt une peine de cinq ans d’emprisonnement.

Commentaires

0 commentaires

Danielle NGONO

Rédactrice chez Declik Group

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer