«Si je dois me mettre nue…je le ferai», dixit Tina Glamour la mère de feu Dj Arafat ! - Culturebene
CinémaCôte d’ivoireInside

«Si je dois me mettre nue…je le ferai», dixit Tina Glamour la mère de feu Dj Arafat !

Dans une longue interview accordée à actualité ivoire, Tina Glamour a évoqué sa nouvelle passion du moment. La mère de DJ Arafat est l’une des vedettes de la série télé «Les larmes de l’amour» diffusée sur la chaîne A+ Ivoire. Un rôle qu’elle prend très au sérieux allant jusqu’à se « mettre nue » sur scène s’il le fallait.

Disparu des radars depuis un certain temps, Tina Glamour est très active sur les médias sociaux ces dernières semaines. La mère de DJ Arafat est présente dans les foyers ivoiriens à travers la série télé «Les larmes de l’amour» diffusée sur la chaîne A+ Ivoire. Dénommée Glamour dans le film, elle incarne une dame courtisée par des hommes moins âgés qu’elle. Un rôle qu’elle tient avec une grande passion.

Approché par le site actualité ivoire, la chanteuse ivoirienne a évoqué son rôle dans la série. « C’est un rôle qui m’a été proposé par la réalisatrice Brigitte Bleu. J’ai lu le scénario et le rôle m’a plu. En fait, finalement je joue mon propre rôle dans le film« , a confié Valentine Logbo avant de préciser :  « Vous voyez que je m’appelle Glamour dans la série, comme mon nom d’artiste. J’ai la cinquantaine également, comme la femme dans le scénario qui est aimée par un jeune homme. Et puis au quotidien, dans la vie réelle, je n’arrête pas d’être draguée par des jeunes gens. Ça me fait drôle, mais c’est la vie. C’est comme ça. Je joue donc ce que je vis dans la réalité ».

Mais si la génitrice de feu Ange Didier tient bien son rôle, c’est parce qu’elle avait une petite expérience en la matière. De retour des Etats-Unis dans les années 1980, la veuve de Pierre Houon avait joué dans plusieurs films dont «Petanqui» de Yéo Kozoloa et ‘’Roue libre’’ de Sidiki Bakaba. Aussi, elle ne serait pas gênée si elle devrait jouer nue dans un film, pense-t-elle. « Si c’est prévu dans le scénario, il n’y a pas de problème. Ce n’est pas de la nudité gratuite. C’est une scène, il faut la jouer de façon professionnelle. C’est comme, si par exemple dans un scénario, je dois me retrouver nue dans une salle de bain, je le fais sans problème. Il n’y a aucun voyeurisme derrière », a-t-elle ajouté sans détour.

La star ivoirienne a également donné son avis sur la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus et la polémique sur les  500 millions de FCFA qu’elle aurait reçu de la part du Ministre de la culture et de la Francophonie pour ses droits d’auteur. « Moi, je n’ai reçu qu’un sac de riz et une bouteille d’huile des dons du Ministre. A part cela, je n’ai rien reçu d’autre venant du Burida. Je vis avec les moyens que mes business me procurent, même si en ce moment ma cave et mon restaurant sont fermés à cause du coronavirus. Je ne suis pas mariée, mais je ne me fais pas entretenir. Je me bats avec mes moyens pour vivre dignement », a-t-elle tenu à clarifier.

 

Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)