CamerounInside

”Syndicat 2000F”, le nouveau buzz qui anime la toile camerounaise

Depuis quelques jours, un nouveau buzz alimente la toile au Cameroun. Une affaire de “syndicat 2000F”. En effet, certains hommes ont décidé de la somme à débourser pour un rendez-vous galant avec une fille à l’occasion de ces jours de fête.
 
Depuis le Professeur Eric Mathias Owona Nguini, en passant par le ministre délégué de la justice du Cameroun, Jean De Dieu MOMO, les journalistes, même les plus respectables, les libres penseurs, hommes politiques, hommes d’églises et autres, tout le monde sur la toile au Cameroun est en mode “adhésion ou contestation du Syndicat”. Il est vraiment difficile de dire dans quel contexte réel est né ce nouveau mouvement qui ne laisse personne indifférent.
Ce qui est admis par tous les membres du fameux “syndicat”, c’est qu’à l’approche des fêtes de fin d’années,la femme a droit à 2000F pas plus. Et celà dépend même du “genre” de femme. Selon les syndicalistes, les courtes femmes ont droit à 1000F voire moins. Ce qui apparaît comme une peinture peu reluisante de la gente féminine dans notre société.
 
Au moins, cette bonne blague qui touche toute la société a fait tomber les limites des frontières politiques, des clivages ethniques et des autres maux qui étaient au cœur des divisions et de la diffusion des discours de haine sur les réseaux sociaux. Le temps de l’existence du “syndicat”, les uns et les autres ont enterré la hache de guerre. Prions qu’elle ne soit plus déterrée.
 
et vous faites-vous partir du syndicat?! 

Commentaires

0 commentaires

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux:

📸 INSTAGRAM: https://instagram.com/culturebeneofficiel
🌐 FACEBOOK: https://www.facebook.com/culturebene
🐤 TWITTER: https://twitter.com/culturebene
📩 EMAIL: culturebene@declikgroup.com
Afficher plus

Danielle NGONO

Rédactrice chez Declik Group

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page