Inside

À Hong-Kong, une loi autorise une femme victime d’infidélité de tuer son mari et sa maîtresse

A Hong-Kong, on ne plaisante pas avec l’infidélité

Etre victime d’infidélité de la part de son conjoint peut parfois donner des envies de meurtres… Mais si en France, passer à l’acte après avoir découvert votre cher et tendre dans le lit d’une autre vous mènera directement en prison pour quelques années, à Hong Kong, une femme trompée peut tuer son mari sans risquer de se retrouver derrière les barreaux…

Si vous avez déjà embarqué sur un vol Paris – Hong Kong vous en avez probablement entendu parler. Effectivement, là-bas, une loi stipule qu’une femme peut assassiner son mari si elle est victime d’adultère. Mais attention, pour que cela soit légal, il y a tout de même une règle à respecter et pas n’importe laquelle puisqu’il faut impérativement qu’elle le tue à mains nues. Encore faut-il avoir assez de force pour le faire, mais sur le coup de la colère les femmes peuvent être capables du pire… Bain de sang assuré.

Et ce n’est pas tout, selon cette même loi, elle peut aussi tuer la maîtresse de son mari et cette fois par n’importe quel moyen. Rien n’est imposé quant à la manière devant être utilisée pour assassiner l’amante…

A noter que cette loi s’applique uniquement aux maris infidèles… les femmes elles, peuvent tromper leur mari sans risquer la mort.

Commentaires

0 commentaires

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux:

📸 INSTAGRAM: https://instagram.com/culturebeneofficiel
🌐 FACEBOOK: https://www.facebook.com/culturebene
🐤 TWITTER: https://twitter.com/culturebene
📩 EMAIL: culturebene@declikgroup.com
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page