CamerounMusique

Ayriq Akam devient Fel’Akam…

« Ma musique ne s’adresse plus seulement à une certaines catégorie de personnes, je la veux plus ouverte car mon cri aujourd’hui est pluriel », vient donc de nous confier celui qui jusque-là portait encore le nom d’Ayriq Akam. Maturité aidant et fondamentalement noyé dans l’universalité, Fel’Akam (Frère Akam, en Bangangté) prépare activement la venue de son tout nouveau bébé musical, Hello Fel’Akam, une pure merveille  de 14 titres dont la sortie est prévue pour septembre 2014.

Actuellement sur les plateaux de tournage de deux extraits de l’album  « Mutumbu » et « Comme Koppo », frère Akam s’implique alors beaucoup pour donner une certaine dimension à ce projet.

Très coloré, Hello Fel’Akam (Bonjour frère Akam) est concocté à la sauce africaine avec des arômes  afrobeats et hip hop. On y retrouve également de l’acoustique. L’artiste y dresse alors sa vision sur l’émergence de son continent, non sans faire un tour dans l’histoire pour en tirer quelques grandes découvertes et réalisations des Noirs (Mamadou, Amstrong ou Gargarine). Son titre Comme koppo est une sorte de suite de « Si tu vois ma go », du moins a gardé le même esprit ; il y est question de dresser un petit bilan 10 ans après cette autocritique par l’artiste Koppo, voir si les mentalités ont forcément changé… De nombreuses collaborations enrichissent également cet album que le chanteur de hip-hop appelle celui de « la maturité ». Aliéna le seul artiste rappeur, Danielle Eog Makédah, Mister Evina et Askia Sadé pour ne citer que ceux-ci

C’est en octobre 2010 avec son 1er opus intitulé Puzzle, que le public camerounais découvre Ayriq Akam. Les tubes « Bienvenue au Cameroun » ou « I Go Soul » deviennent des hymnes pour les jeunes fans de l’artiste qui sont déjà très nombreux à l’époque.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer