Chaty La Chatte : « Je ne cherche pas les Gombos parce que je coûte chère » - Culturebene
CamerounInterviewMusique

Chaty La Chatte : « Je ne cherche pas les Gombos parce que je coûte chère »

Bonjour Chaty…

Bonjour à vous et merci de vous être déplacés.

Alors, que gardez-vous de l’année 2013 qui vient de s’achever ?

Je tiens tout d’abord à remercier le Seigneur, car tout ce que l’on fait c’est par sa grâce ; alors ce que je retiens de cette année qui s’écoule, c’est d’abord la santé car je n’ai pas été très malade, côté spectacle ça a été aussi, parce que même si on a deux scènes en une année, il faut remercier le bon Dieu, car ça nous évite de faire du n’importe quoi pour qu’on vous programme à un show. Je sais ce que je vaux, et cette année 2013 s’est très bien passée pour moi.

Votre single éponyme El Porima s’écoule toujours ?

El Porima est toujours d’actualité, puisque les gens aiment, il a même fallu faire un remix avec Dj Pat Cool, et réaliser le clip avec Pipiyou Concept, sauf que ce dernier dérange beaucoup aussi hein. Jusqu’à présent j’ai pas toujours ledit clip, ce qui a fait que le remix soit resté un peu en retrait, mais je compte relancer le projet cette année.

Comment se porte OSHUMAYAKA, votre récent album ?

Vous savez, OSHUMAYAKA est né quand El Porima faisait encore mal ; il faut juste lui laisser le temps, car progressivement les gens adhèrent et apprécient, surtout que tous les morceaux sont bons.

Vous avez terminé l’année en beauté en bouclant le plateau de Ya-Fé ; ça a été ?

Oui, ça s’est très bien passé ; comme je le dis toujours, merci à Dieu car tout ça c’est grâce à lui. Tout ce que je fais je le fais bien, je suis moi-même, je l’ai dans la peau.

L’année 2014 a bien démarré chez vous ?

Super ! Elles commencent toujours bien de mon côté, alors j’espère que ça va continuer ainsi. Pas mal de projets et de propositions… Vous savez c’est pas moi qui cherche les « gombos » (argent/cachet d’artiste) parce que je coûte chère. Je ne veux pas sauter et marcher partout derrière les gens pour des programmations de spectacles, je veux être bien payée, si c’est pas le cas, je préfère dormir chez moi et m’occuper de ma petite famille. Bientôt vous verrez les teasings sur les chaines locales qui annonceront mes dates, donc il n’y a pas de souci de ce côté-là.

C’est une drôle de coiffure que vous avez là ; c’est quoi le nom de cette coupe ?

Vous savez, Chaty est une go (femme en argot) pimentée ; là j’ai fait une crête, c’est une coiffure à la mode (rire). Vous savez, une artiste va avec son look. Et moi je ne mets jamais long avec un style de coiffure, j’adore varier. Et de temps en temps il faut bien montrer aux gens que t’es belle avec ou sans les mèches. C’’est ça être star ; ne pas être monotone.

Un message à vos fans en ce début d’année ?

Pour commencer, Bonne Année à vous qui me suivez, beaucoup de courage et surtout, un conseil à tous les jeunes, ne baissez jamais les bras, quoiqu’il arrive dans vos vies ou des difficultés qui vous freinent. Croyez en vous, n’écoutez pas toujours ce que les gens disent de vous, car ils le font souvent pour vous détruire. Parce qu’au Cameroun, j’ai remarqué qu’on se combat pour rien.  Soyez patients, n’allez pas tremper dans des choses bizarre pour à tous les prix avoir de l’argent

Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)