Clin d'oeilInsideInterview

Benjamin Lekoua : « Nous allons offrir Un X-Net Mimi à chaque lion indomptable »

On vous sait grand supporter des Lions Indomptables, et la Coupe du Monde c’est dans quelques jours seulement. Que leur avez-vous réservé pour les y accompagner ?

Vous savez, le X-net Phone est un téléphone du Cameroun, c’est le téléphone Lion. Voilà, nous avons décidé de remettre à tous les membres de l’équipe fanion ainsi que leurs encadreurs, un téléphone X-net MINI qui est le dernier né de notre technologie. Chacune de leurs épouses ou compagnes aura également son X-net MINI. C’est pour nous notre façon de témoigner de notre soutien à nos lions Indomptables qui ont déjà beaucoup fait pour notre Nation. Et on sait qu’ils iront très loin dans cette compétition. Toute la grande équipe X-net Phone croit aux chances et aux potentiels de l’équipe nationale qui nous ramènera pour la première fois ce précieux trophée.

L’élan patriotique renforcé par l’appui du gouvernement quant à vos projets…

Justement, et je profite de votre interview pour remercier grandement le Président de la République S.E. M. Paul Biya qui à travers le comité d’organisation du cinquantenaire de la Réunification que présidait M. Belinga Eboutou, -qui en passant m’avait reçu plusieurs fois-, a décidé de décerner le logo de Téléphone Du Cinquantenaire au X-Net Phone JAM. Il faut rappeler que le JAM est un téléphone qui rend hommage à M. Réné JAM AFFANA qui n’est autre que l’auteur des paroles  de l’hymne national en 1928.

Comment la famille X-net Phone compte vivre ou faire vivre cette Coupe du Monde Brésil 2014 ?

Disons que nous avons prévu des caravanes qui sillonneront les artères du pays à partir du 10 juin. Les grandes villes qui les accueilleront sont Douala-Yaoundé-Buéa en passant par Nkongsamba, Bafang et Bafoussam pour revenir sur Yaoundé. Nous irons également à Ebolowa, à Kyé Osi. Nous ferons l’axe lourd Yaoundé-Edéa-Kribi jusqu’à Nyete et Campo. Je n’oublie pas l’équipe qui se rendra du côté du Nord : Ngaoundéré-Maroua-Garoua jusqu’à Kousseri. Mais pour vous dire vrai, nous craignons des petits soucis liés à l’insécurité qui règne dans certaines parties du grand Nord, donc au pire des cas nous nous arrêterons à Maroua.

Qu’en est-il de votre technologie piratée de façon peu ordinaire ? On parle là de la tablette X-net…

Vous savez, je n’irai pas par quatre chemins pour vous dire que l’entreprise X-net Phone est attaquée. Et nos bourreaux sont des marques étrangères localement installées. Nous avons des photos qui montrent comment nos concurrents sabotent notre matériel, détruisent nos parasols et les brûlent sans être inquiétés. La menace est aussi technologique parce qu’à chaque fois, nos sites internet sont attaqués par des hackers, et il y a notre ingénieur qui avait conçu la tablette dont vous faisiez allusion s’est vu voler carrément la mallette contenant toute cette technologie ainsi que des logiciels et paramètres pour intégrer quatre langues locales dans nos téléphones. Toutes ces données ont été volées, pour vous dire le degré de difficultés que nous traversons…

Et qu’étaient ces quatre langues locales ?

En Pidgin, en Ewondo, en Douala et en Foufoulbé.

Certainement vous avez un message à l’endroit de l’ensemble du peuple camerounais…

Vous savez, nous sommes des africains, pour ne pas dire des Camerounais et nous essayons de rivaliser avec les autres dans notre domaine, sauf qu’ayant pas de costauds moyens alors les gens nous mettent les bâtons dans les roues. Nous allons doucement et surement, mais non sans compter sur l’ensemble du peuple camerounais ; vous savez, c’est bien d’avoir des iPads et autres Androids, mais ayez aussi comme second téléphone le X-net Phone pour encourager le mérite camerounais, soyons patriotes en consommant aussi local, et ainsi nous pourrons concurrencer les autres et pourquoi pas avoir une place de choix sur l’échiquier international. Donc soutenez-nous en achetant votre X-net MINI.

On boucle avec un divers ; où en est l’album de Benjamin Lekoua ?

(Rires) L’album est prêt, mais en fait on a eu beaucoup de désagréments ces derniers temps, nous avons l’une de nos structures qui a fermé ses porte du fait de l’adversité de certains personnes, j’ai fait mention de nos détracteurs dans les marchés qui détruisent nos équipements… Bref, j’ai décidé de sortir un peu du monde festif pour véritablement travailler sur les produits que nous nous apprêtons à commettre sur le marché, parce que si aujourd’hui les gens décident d’attaquer l’entreprise X-net Phone, ça veut tout simplement dire qu’il y en a qui ont de la haine face à ce que les camerounais peuvent faire et veulent à tout prix nous sortir du marché. Mais ne vous inquiétez pas d’ici peu je sortirai cet album sur le marché.

 

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...