InsideInterviewMusique

Djibril Angel : « Je suis bolè n’est pas mon seul tube ; il faut écouter tout l’album »

Son talent étouffe, son look en jette, son style fait des jaloux, et sa musique est une pure merveille d’écoute. Djibril Angel, celui sur qui il faudrait désormais « aussi » compter pour le rayonnement de la musique camerounaise au-delà de nos frontières, veut faire les choses en grand. Nul besoin de se précipiter, pense-t-il, pour démontrer son génie. L’artiste nous parle de sa prise de contact avec les médias, alors de retour de Douala pour boucler la phase de pré-promotion de son album à venir « Lunatique » dont le titre Je suis bolè ouvre largement le chemin du succès.

Bonjour Djibril Angel, la forme est au rendez-vous ?

On peut dire oui, mais je viens de passer deux semaines intenses à faire écouter mon projet aux professionnels des médias et animateurs radio qui m’ont accordé un peu de leur temps ; je leur dis déjà un grand merci car je ne suis qu’un bébé dans le showbiz, professionnellement parlant, mais ils ont tenu à donner leur onction au projet, non sans distiller des conseils et émettre des critiques.

Alors raconte-nous cette aventure qu’on imagine déjà riche…

Je ne vous le fais pas dire ; elle était tout simplement excitante, un truc de malade quoi. En fait, j’aime bien faire les choses. Pour ceux qui me connaissent, j’ai horreur de la précipitation. Alors je prends toujours mon temps, et je sais m’entourer des gens qui connaissent leur taff. Mon projet est prêt depuis plus d’un an aujourd’hui et croyez-moi, jusqu’ici je ne trouve pas le sommeil. Après l’avoir soumis à l’écoute de toute ma team, il était question d’en faire autant avec des professionnels de médias, qui ont leur mot à dire si un produit doit marcher ou pas. C’est ainsi que nous avons amorcé l’étape de pré promo, qui en réalité consiste à faire écouter les chansons à ces derniers, afin qu’ils y donnent leur avis. Nous avons commencé à Yaoundé avec quelques radios et télés et à la grande majorité, le projet passe… Ensuite nous avons rejoint Douala, où j’ai grandi, pour prendre le pouls de ce côté aussi. C’était cool, car nous avons pu faire une dizaine d’émissions, radios et télés confondues, et même la scène Mtn dans le cadre de la 33ème fête de la musique. C’était super, et pour l’inconnu qui foulait à peine la scène aux côtés d’artistes qui ont une notoriété assise comme Pakito, Big Bzy, Maalhox, Boudor, et j’en oublie, je puis dire que le public est réceptif et cela m’encourage à faire plus.

L’album s’intitule LUNATIQUE, mais le titre qui est mis en avant c’est Je suis bolè. Est-ce ton seul cri de guerre ?

(Rires) Je rigole parce qu’ils sont nombreux qui ne me voient pas arriver, croyant certainement que Je Suis Bolè c’est ma seule tuerie. Mais bon, c’est le public qui juge et conséquence, certains veulent le manipuler. Je suis bolè n’est qu’un des tubes de Djibril Angel. Beaucoup ont la mémoire courte et ne cherchent pas à connaitre qui est réellement l’artiste en face d’eux ni d’où il vient. C’est depuis tout petit que je chante parce que j’adorais ce que faisais ma feue maman, ex choriste de Georges Seba que nul n’ignore ici. Comme elle chantait tout le temps à la maison, je suivais ses pas sans trop savoir ce qui me prenait, j’y allais comme ça, naturellement, mais avec beaucoup de cœur. Mon parcours s’est fait dans des écoles où je suis passé notamment Alfred Saker, puis des kermesses, et par la suite les studios car j’ai accompagné pas mal de frangins comme Jay N, Prosby ou encore Ebene. Les répertoires qui m’ont bercé sont ceux de Ben Decca, Tom Yoms et Bébé Manga (de regrettés mémoires), avant le croisement avec le RnB dont Matt Houston, Matt Pokora, Omarion, Usher, Chris Brow. Donc pour vous dire qu’en termes de chant je ne triche pas ; ceux qui m’ont regardé sur JABAMA dimanche dernier sur la LTM ont pu avoir une ébauche de mes performances en live. Bref, après Je suis Bolè, je vous invite à écouter le reste de mon EP. Les titres Vexée (Elle veut me tchop), et Jaloux vous mettront certainement d’accord.

C’est quoi la suite ?

Mon équipe est en train de mettre les choses en place car la promotion proprement dite sera lancée d’ici quelques jours, le temps qu’on reçoive les supports originaux. Entre temps, notre sortie de prise de contact aurait été bien accueillie car des médias nous sollicitent pour des passages, puis nous sommes invités à quelques scènes notamment la grande cérémonie des récompenses d’une grosse maison de production radio et télé le 28 juin prochain, la sortie officielle d’un magazine culturel le 21 juillet prochain et la soirée qu’offrent Davido et Arafat dans un Club très réputé de la place. Ce sont des dates que mon équipe et moi avons confirmé ; nous sommes en phase de modalités pratiques avec les autres invitations.

Comment contacter l’équipe de Djibril Angel ?

En appelant juste les +237 79 95 66 59 / 94  22 18 01 / 96 28 37 17. Pour ceux qui n’ont pas encore maté le clip, allez sur youtube et tapez Djibril Angel ft King Créol –Je suis bolè. Sur facebook je suis visible sur le compte Dadii Djibrill Mohamed ou Djibril Angel.

 

 

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...