A la uneEvènementMusique

Grace DECCA revient sur la scène avec « MOUNA »

« Parfois c’est quand on est mort qu’on se sent aimé ». Après de longues années d’absence sur la scène, c’est par ces mots que la célèbre chanteuse camerounaise a ouvert le mercredi 04 décembre 2014, le déjeuner de presse qui précédait la sortie officielle de son 5ème album intitulé MOUNA. Elle a tenue à rassembler la presse nationale et internationale dans un restaurant de la ville de Douala pour faire découvrir cette galette musicale de 13 titres 100% gospel. En langue Douala, Mouna signifie le fardeau. Et l’artiste a précisé que c’est bien différent de Muna qui veut dire enfant. « C’est un problème d’intonation », ajoute-t-elle.  Elle justifie le choix de ce titre par le fait qu’elle a beaucoup de responsabilités. Grace DECCA affirme que cet album qui reprend quelques grands cantiques populaires, est un « cadeau pour plaire à Dieu, car je suis dans une famille chrétienne et j’ai ressentie l’apport du seigneur dans ma vie. Je ne suis rien sans lui. » Elle livre que ce temps de recul lui a permis d’aller en profondeur pour découvrir de nouveaux horizons musicaux et de nouvelles expériences. Fait marquant lors de ce moment, les journalistes avaient l’impression d’assister à un véritable prêche. S’inspirant des versets bibliques,  l’artiste qui a gardé son charme habituel délivrait un message spirituel démontrant que Dieu est au centre de sa vie. Elle a d’ailleurs martelé en le rappelant, qu’elle est « Born again » (Née de nouveau), en réaction à une question de journaliste. L’épouse du DG de la compagnie aérienne CAMAIR CO n’a pas manqué d’ajouter « Je suis vidé de l’Esprit Saint si Dieu n’est pas en moi ». Réponse de l’assistance : « AMEN !!! »

Concernant l’album MOUNA, il a été  enregistré aux Etats-Unis par le célèbre arrangeur George Duke, qui est malheureusement décédé l’année dernière. Elle est d’ailleurs l’une des rares africaines a avoir bénéficié du génie de ce pianiste qui était réputé dans le domaine du Jazz. «  Musicalement, George Duke était le profil de l’arrangeur que je recherchais après avoir essayé 3 ou 4. Il a réussi à mettre en relief mes émotions, mes sentiments, l’amour que j’ai pour Dieu. Il était généreux, réceptif, accueillant et très professionnel », déclare-t-elle. Des musiciens américains à l’instar de Jeffrey Osborne, Jonathan Butler, Chino Xi ont collaborés à la réalisation de l’opus. D’AMEN ALLELUIA de Lottin Same (Papa d’ Eboa Lottin NDLR) à YESU AZALI AWA en passant par le célèbre YOU RASED ME UP de Josh Groban Grace Decca revêt l’ensemble des titres de cet album d’un fort parfum de  spiritualité. Un fruit de l’exil américain de la maman de « Munyengue » qui s’envole au pays de l’oncle Sam en 2009. Le message délivré dans cet opus est essentiellement divin. Car pour Grace, « tout ce qui vit vient de Dieu ».

Parcours de star

De son vrai nom NDOM’A DECCAH Grace est née à Douala. Au début des années 80, ses parents l’envoient poursuive ses études en France où réside déjà son frère ainé Ben DECCA, chanteur émérite et star du Makossa camerounais. En 1989 elle sort son premier album solo « Besoin d’Amour », et le public découvre celle qui se cachait derrière les chœurs de son frère. En 1993, elle sort son deuxième opus intitulé « Doï la Mulema » (cri du cœur). Grace DECCA s’impose désormais comme la meilleure de sa catégorie, car l’album connait un succès intense dans le milieu du Makossa. En 1998, alors qu’elle prépare son DEA elle sort sa troisième galette musicale, « Appelle-moi princesse » un album qui est tour à tour meilleur album féminin de l’année 1998, meilleure vente féminine de l’année et Prix Bertrand Folon. La Gracieuse des DECCA travaille sans répit et sort en Novembre 2001, un autre album, intitulé « Donne-moi un peu d’amour ». Fort de tous ces succès, elle décide dont de faire un break et consacre désormais sa voix à la louange céleste. MOUNA qui est sur le marché discographique ce 05 décembre 2014 est dont le fruit de cette marche. Reste attendu, la réaction du public qui découvrira  une nouvelle Grace DECCA.

 

CEDRIC TACHAGO

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...