CamerounInsidePolitique

Pourquoi Yaoundé n’a plus de carburant ?

Avant que le reporter de CT lui pose la question, le pompiste de la station Tradex du boulevard conduisant à l’aéroport international de Douala fait «non» du doigt au taximan qui s’amène. Afin que son message soit tout à fait clair, il le «traduit» en mots audibles: «II n’y a pas de super».

Le chauffeur de taxi, le toit chargé de marchandises, n’aura pas eu le temps d’arrêter son moteur. Hier, et même la veille lundi, toutes les stations d’essence n’étaient pas approvisionnées en super à Douala. Au lieu-dit Carrefour Shell New Bell, la station MRS du coin, elle, a ce type de carburant. Des motos-taxis défilent à la pompe, tandis qu’un camion-citerne des Brasseries est rechargé en gasoil.

«Hier [lundi, Ndlr], j’ai tourné à Akwa sans trouver de super», explique un conducteur de moto, casquette vissée sur la tête, apparemment bien content de pouvoir consommer». «Cela fait trois semaines que ça dure. Parfois on a, parfois on n’a pas», explique une pompiste, parlant du super.

Sur la piste d’une station Total voisine, le propos d’un employé corrobore l’idée de pénurie partielle. «Nous avons été livré hier (lundi). Nous fonctionnions avec nos réserves» avant ce réapprovisionnement, confie Ernest D. il ajoute: «Nos stations à Bonanjo n’ont pas de super. Ils nous ont appelés afin de nous envoyer des clients». Il y en avait au moins à la station du Carrefour Anatole.

CT a vu un taximan tout près du pompiste, à côté de son réservoir. Un peu comme s’il craignait qu’une seule goutte de ce carburant ne se perde… Plusieurs tentatives d’avoir des informations de la Scdp, lundi et mardi, sont restées vaines.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...