CamerounCinéma

Les RIFIC 2013 : La 9ème édition des films courts a bouclé ses activités.

L’équipe de l’Association Sud Plateau a (une fois encore) travaillé d’arrache pied  pour que cette 9ème édition soit à la hauteur des dix ans que durent Les Rencontres Internationales des Films Courts ; entre colloque (sur le Développement du cinéma et politiques publiques), réunion des Délégué Général du cinéma, projection cinématographique et formation des stagiaires (journalistes, étudiants et amoureux du 7ème art) sur «l’Ecriture du scénario, et le Son » par le trio Françoise Ellong, Ralain Nganmo, et le français Jean Marc Cédot, le festival entre ainsi en gare.

Si (cette année) les invités n’ont pas eu droit au traditionnel tapis rouge, le menu de la soirée ne manquera pourtant pas de consistance ; le fruit de 10 jour de travail et de formation nous est alors présenté d’entrée de jeu. « Un scénario n’est pas qu’écrit par une personne, il nécessite la participation des autres », alléguait la cinéaste camerounaise Françoise Ellong, l’une des formateurs ; les apprenants avaient été organisés en binômes pour former 5 petits groupes qui arriveront à écrire (en 10 jours)  un scénario de 04 min (générique y compris), outre la séance de visionnage (obligatoire) d’au moins un film par jour (de genres et d’époques différents) ; le film s’intitule « Jackpot », l’histoire d’une jeune étudiante (personnage joué par la jeune actrice Valérie Efouba Duval) qui se fait des sous en multipliant les relations avec les hommes qu’elle rencontre. Cette dernière, par l’entre de sa meilleure amie (qui croyait avoir dégoté un JACKPOT), tombera malencontreusement sur son propre « père » (personnage joué par Jacobin Yaro), une fois qu’elle ouvrira la porte de la chambre d’hôtel où l’attendait ce dernier… Très bonne mise en scène et beau casting qui provoqueront un tonnerre d’applaudissement dans la Salle.

Côté intermèdes, les jeunes rappeurs Young Jokeys (venus de Douala) et la splendide LARO émoustilleront le public chacun dans son style.

Le Président du Jury (constitué également de Maryse Boni et de Françoise Ellong) Sylvain Alima prendra par la suite la parole pour révéler les lauréats de cette 9ème édition : La Meilleure interprétation féminine ira à Carine tchewong pour son rôle dans « Surplus », la  Meilleure interprétation masculine est signée Camel Labruti dans « Je mange pas le porc », le Prix du jury  est « Hold strong » de Marius Bonfeu, tandis que le  Grand Prix revient à « La Lampe » de Ruben Ndong qui raflera également le Meilleur scénario pour sa pertinence thématique, sa texture et son originalité. La  Meilleure image sera remportée par « Je mange pas le porc » de Hakim isker et Mohamed belhamar, le Meilleur son et montage revient  à « Having krebs » de Lars whinter et Hendrik Heurtman Meilleur scénario:la Lampe de Ruben Ndong, le Meilleur documentaire est attribué à « Wolowoss dans la cité » de Nadi Nana, la Meilleure fiction sera encore « Je mange pas le Porc », et le Prix du public « La tasse » de Jonathan Kweku.

Le Directeur des RIFIC, Franck Olivier NDEMA, dévoilera le pouls de la prochaine édition (la 10ème)  qui se tiendra probablement du 25 Octobre au  1er Novembre 2014 au Boulevard du 20 Mai à Yaoundé ; elle se voudra alors  festive avec des shows case tous les soirs, des défilés de mode, et autres animations artistiques par des artistes sculpteurs et peintres, ceci dans le but de valoriser la destination Cameroun.  Comme autre menu important de cette tenue, l’espace  « Que sont-ils devenus » qui réunira tous les anciens lauréat des RIFIC (même ceux vivant déjà à l’étranger), qui viendront relater leur parcours tout en révélant ce qu’ils sont devenus aujourd’hui.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer