InsideSport

Coupe du Monde à 48: L’Afrique aura 9 places

Le passage à 48 équipes fait la part belle à l’Afrique et à l’Asie.

La Coupe du monde à 48 équipes a désormais un visage. Voté le 10 janvier dernier par la Fifa pour une mise en place en 2026, le projet du président Gianni Infantino a franchi une étape supplémentaire ce jeudi avec la publication d’un projet de répartition des places par confédérations.
Le bureau du Conseil de la Fifa, réuni à Zurich, a dévoilé les contours concrets du passage de 32 à 48 participants. Cette recommandation «sera soumise pour ratification au Conseil de la Fifa, le 9 mai à Bahrein», deux jours avant le Congrès, a précisé l’instance.

L’Afrique et l’Asie, grandes gagnantes de la nouvelle répartition
Au moment de vendre son projet, Gianni Infantino avait insisté sur la nécessité d’une répartition plus équilibrée que le modèle actuel, largement dominé par l’Europe avec 13 équipes sur 32. Dans la nouvelle distribution, si le Vieux Continent récupère tout de même trois places supplémentaires (16), il est celui qui progresse le moins (+23%).
L’Afrique est, en revanche, la grande gagnante en passant de cinq représentants à neuf (+80%). L’Asie, qui place aujourd’hui quatre à cinq représentants, aura huit équipes en 2026 (+77,8%). L’Océanie, soumise à un barrage avec une équipe asiatique pour faire partie des 32 actuels, aura systématiquement un participant à partir de 2026.

La zone Amérique progresse elle aussi avec douze qualifiés : six pour l’Amérique du Nord et six pour l’Amérique du Sud, contre respectivement 3,5 et 4,5 aujourd’hui. Le barrage entre les deux parties du continent pour désigner le dernier qualifié sera supprimé.

Un tournoi de barrage inter-continental
Le pays organisateur sera toujours qualifié d’office. Sa place sera retirée du quota de sa confédération. Par exemple : si les Etats-Unis organisent la compétition, la zone Amérique du Nord n’aura plus que cinq places directes pour les autres pays engagés.

Cette nouvelle répartition qualifie donc d’office 46 équipes au terme de la phase éliminatoire. Les deux derniers participants seront désignés par un tournoi de barrage en deux tours (demi-finales et finales).

Celui-ci impliquera six nations : une équipe de chaque continent – à l’exception de l’Europe – plus une de la confédération du pays organisateur. Les deux nations disposant du meilleur classement Fifa seront exemptées de demi-finales et qualifiées d’office pour les finales de barrage.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer