A la uneDress CodeLifeStyleModeTendances

Festival Pagne en Folie 2017: Du 14 au 17 décembre à Yaoundé

La 3e édition du Festival Pagne en folie ouvre ses portes du 14 au 17 décembre 2017  à Yaoundé. Les Co-Promotrices  Alvine Touomou  de la Caverne d’AL et Liliane Bebay de Rafiki vous réservent beaucoup de bonnes surprises.

C’est un Festival lors duquel le pagne s’amuse, vous le verrez sous toutes les formes. Il aura lieu dans l’enceinte de l’hôtel Jouvence 2000 au quartier Fouda à Yaoundé.

Lors de la conférence de presse de lancement  qui a eu lieu mardi dernier au complexe Kouotou. Alvine Touomou de la Carverne d’AL, l’égérie du festival Sanzy Viany, Nancy Seino de Aju B, Touomou Nelson de DNA Clothing ont annoncé les couleurs de la 3eédition.

Du 14 au 17 décembre, vous aurez l’occasion de voir le pagne sous toutes ses formes. Des designs recherchés en vêtements, accessoires de beauté et de décoration, des objets en tous genres. Tous faits à base des textiles de bonnes qualités. De nombreuses surprises vous attendent, des designs jamais vu, c’est une vitrine qui se présente qu’une fois l’an, et c’est au Festival Pagne en folie.

Alvine Touomou, l’une des promotrices,  nous parle des grandes innovations de l’édition 2017.

« Les grandes innovations, c’est l’internationalisation de l’évènement. L’arrivé sauf imprévu de Monsieur Désiré Wedraogo, qui est un expert en textile Burkinabé. Et la deuxième innovation,  est que nous essayons aussi d’offrir une vitrine à des jeunes créateurs. »

A la question de savoir comment parvient-elle à tenir sur le temps avec son Festival, Alvine ajoute.

« Grâce à l’aide de ceux qui sont auteur de nous, nous réussissons à avancer dans notre travail avec beaucoup de gens qui mettent la main à la patte. Nous sommes tout de même satisfait, à chaque fois, nous essayons de franchir un palier, on va dire que sur ce plan, ça va. C’est difficile c’est vrai, mais on arrive qu’en même à boucler l’évènement. ».

Sanzy Viany, s’estime heureuse d’être une fois de plus sollicitée.

 « Je pense que tout jeune Camerounais devrait dire oui, à tout projet qui tend à valoriser notre pays. Je n’ai pas envie de ramener ce qu’il n’ya pas lieu de ramener ici. Quand vous voyiez nos frères qui sont allés en Libye en aventure, c’est parce qu’il y avait pas de porte pour s’en sortir. Donc, quand il ya un projet qui nous fait voire, qui nous fait croire que les choses peuvent bouger, il faut dire oui d’abord, c’est pour cela que j’ai dit oui. »

En ce qui concerne sa sensibilisation auprès des Camerounais en ce qui concerne le port du pagne, l’artiste répond avec entrain.

« Je ne peux pas mettre des chiffres, mais je sais que lorsque j’attache mon foulard, lorsque je mets mon basin, mon tissu pagne, il ya plus des gens qui sont intéressés, on va dire à plus de 500 personnes. En toute modestie et sans prétentions, par exemple sur ma page officielle, je suis à près de 5000 personnes qui aiment et 5000 qui suivent, donc je suis à plus de 10.000 âmes internationales c’est-à-dire des Camerounais et non Camerounais qui sont des personnes qui apprécient. Donc, je peux dire en toute humilité que j’en ai convertie beaucoup, tant des blanches que des femmes noires. ».

Le programme du Festival :

Jeudi : Ouverture à 15h00  (Exposition – Vente)

Vendredi : 9h00, début des masters class

Samedi : 16h00, défilé de mode

Dimanche : Cérémonie de clôture (9h-17h)

 

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...