InsideSénégal

Sénégal : Le sperme pour la dépigmentation, nouvelle tendance à Dakar

Les filles et jeunes dames sénégalaises se passent de plus en plus des produits classiques de dépigmentation (xessal, en langue wolof) et se rabattent sur le sperme jugé «plus efficace» pour avoir un teint «nickel et éclatant». «La nouvelle tendance est l’usage du T.A.B (code secret du sperme) pour se dépigmenter. Là où les produits classiques te prennent un mois ou plus pour changer ton teint, le sperme le fait en 15 jours au maximum.

Et le tient ainsi obtenu est plus chic, plus nickel et plus éclatant», explique Nogaye (nom d’emprunt), rencontrée au marché Tilène de la Médina, près du centre-ville de Dakar, connu pour sa gamme variée de produits éclaircissants. Ici, on en trouve tout, des produits dits européens à des plantes locales, en passant par des savons, détenant par devers eux le secret de la dépigmentation.

Coincée, Nogaye ajoute, adepte du TAB : «L’usage du sperme se fait à base buccale ou sous forme de lait qu’on se masse, comme les crèmes de dépigmentation. Mais je vous assure qu’il n’y rien de plus efficace». Khémesse, elle n’en fait pas, mais dit avoir une copine, épouse de militaire qui en est accro ! «Depuis des années, dit Khémesse, la copine-là avale régulièrement le sperme de son mari.

C’est pourquoi, je crois à cette thèse car, elle a un teint irréprochable. Machallah !». De leur côté, certains hommes disent se laisser faire, devant la demande persistante de leur «bien-aimée». C’est le cas de Mbaye Diakhoumpa dont la copine le sollicite depuis des mois. «Quand on est ensemble ma copine et moi, avant l’acte sexuel, elle fait tout pour avaler mon sperme. Après le rapport sexuel, elle vide le protect pour se masser le liquide précieux.

Mais depuis qu’elle le fait, son teint a changé. Ainsi, je l’aime davantage», dit Mbaye. Le sperme contient de nombreux éléments nourriciers pour le spermatozoïde, dont les vitamines C et B12, des sels minéraux comme le calcium et le potassium et le zinc, des sucres (fructose et sorbitol), des traces d’hormones. Mais il peut causer des risques d’infection cutanée en cas d’infection sexuellement transmissibles (IST).

«L’Islam interdit formellement l’utilisation du sperme (qu’il appelle nadiafa et provenant de souillures) à des fins esthétiques. Je suis ahuri d’apprendre qu’on utilise pour un tel objectif. C’est du Sobé (souillure)», comme en guise de conclusion pour l’Islamologue Srigne Basse Fall. 

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...