ArtsBDCamerounInterview

Babeni Léontine Babel : « On vit du dessin, n’y a qu’à voir Malyk, Popoli, ou encore Pahé »

10ème édition du Crayon de D’jino, plus qu’un rendez-vous, c’est une tradition madame Babeni…

Oui, cette kermesse est une tradition ; il faut dire qu’après la formation des jeunes enfants (qui dure 6 mois) il faut bien présenter au public ce qu’ils ont eu à apprendre ou à faire. Donc les parents ont pu comprendre que les enfants ne viennent pas perdre leur temps dans ces formations.

Un évènement d’envergure nationale, mais on imagine bien que cette date du 16 juin est tout sauf anodine…

Oui, 10 ans que ça dure et c’est une kermesse nationale où les enfants nous viennent de partout. Effectivement, la date du 16 juin a été choisie parce qu’elle tombait le jour où l’on célèbre la journée mondiale de l’enfant africain ; donc c’était pour nous une contribution à cette célébration.

Que dire de cette formation ?        

Les enfants ont pu bénéficier de l’apport de certaines écoles d’arts très recommandées, de certains professionnels aussi, histoire de leur montrer qu’il y a plusieurs débouchés quand on se lance dans cette activités ; donc le dessin est loin d’être inutile, au contraire, à travers le dessin on peut gagner sa vie.

Plusieurs régions du pays étaient représentées à travers les délégations venant des villes Yaoundé, Douala, Buéa, Bafoussam, ou encore Maroua ; les choses se sont elles bien passées pour elles dans l’ensemble ?

Très bien d’ailleurs ; vous savez, on a sélectionné les meilleurs de chaque région, donc outre la région du littoral qui comptait 100 personnes, quatre autres se sont ajoutées dans le cadre de cette 10ème  célébration. On a dénombré un total de 150 participants cette année. Parmi eux, il y en avait qui étaient là depuis 10 ans, qui ont fini leur formation et sont devenus des formateurs assistants. Aujourd’hui nous sommes fiers de savoir que ces enfants sont appelés partout selon leur compétence, pour faire des portraits ou tout simplement envoyer des caricatures à des agences de presse.

L’accent a été mis sur quoi cette année ?

Depuis l’année dernière, nous avons mis l’accent sur la professionnalisation, d’où l’apport de ces écoles spécialisées, et d’où la participation de ces enfants au FESCARHY 2013 qui se tiendra dans quelques jours à Yaoundé.

On a pu voir l’échange entre Malyk et les apprenants…

Oui, Malyk est un dessinateur de presse confirmé ; aujourd’hui il prête ses talents à Canal2, et ne manque pas de faire marrer les gens ou de les faire pleurer (rire) ça dépend de quel côté on se trouve…

Un collège d’autorités administratives a honoré de sa présence, notamment le Sous-préfet et le maire de Douala 5ème aux côtés des responsables des Brasseries du Cameroun ; il faut dire que le dessin préoccupe et se loge désormais dans l’élan d’une jeunesse épanouie…

L’épanouissement de la jeunesse et formation sérieuse vont de pair dans le cadre de Crayon de D’jino, le dessin aiguise l’intellect, il appel à la créativité et surtout à la réflexion. Aujourd’hui on vit du dessin, n’y a qu’à voir Malyk, Popoli, Pahé vit confortablement de ce métier. Il faut juste y mettre du professionnel. Quand on fait du dessin de presse on est un journaliste ; alors il faut sans cesse s’’informer et non le faire à la  Va Vite, on ne se lève pas un beau matin et s’improviser dessinateur de presse. Ça demande du travail et de la concentration.

Qu’en est-il du suivi ?

Vous savez, on ne peut pas parler de suivi dans la mesure où au Cameroun nous n’en sommes qu’à la posture d’assistanat ; en fait il ne nous revient pas d’en assurer. Notre travail est de détecter les talents, les former, et les intégrer dans une certaine mesure. Maintenant, c’est aux parents qu’il revient d’apporter du leur dans l’encadrement de ces derniers. Depuis 10 ans, nous nous attelons à donner des armes à ces enfants, ils doivent s’en servir par la suite pour livrer bataille, pour ne pas dire, se chercher.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer