Taphis (Manager de l’artiste Ténor) : « Le succès a rendu Ténor plus sociable… » - Culturebene
A la uneCamerounInterviewMusique

Taphis (Manager de l’artiste Ténor) : « Le succès a rendu Ténor plus sociable… »

Manager de la star internationale TENOR, propriétaire du label NUEVO MUNDO AFRICA, Taphis  nous parle avec passion de son métier qui lui a fait faire le tour du monde.

La musique urbaine a le vent en poupe actuellement au Cameroun, ceci grâce au travail de plusieurs personnes et notamment grâce à vous, aujourd’hui on vous  connait en tant que manager de Tenor, mais vous aussi vous avez été artiste, est ce que vous pouvez nous dire d’avantage sur votre personne?

À l’état civil je m’appelle Isidore TAMEU PFEUDIE, plus connu sous le pseudonyme de TAPHIS. Diplômé de l’enseignement supérieur en Communication des Organisations et en Relations Publiques. Je suis en entrepreneur Camerounais à la tête de la structure NUEVO MUNDO AFRICA, une startup spécialisée dans la Communication, l’évènementiel, le marketing digital et les relations publiques. On fait également dans le coaching, le conseil, les relations presse. Je suis comme vous le savez également le Manager de la star internationale TENOR, je développe et produit le jeune CYSOUL et je coordonne le développement de certains artistes et groupes d’artistes à l’instar de FRESHSTYLE, OCHO etc.

En tant que manager de Tenor, vous avez été propulsé sur les cimes du showbiz déjà comment s’est opérée la rencontre entre vous et Tenor ?

Mon premier contact avec TENOR remonte à presque 6 ans aujourd’hui. Il était encore tout petit mais tellement ambitieux et pétri de talent. C’était déjà une boule d’énergie et débordant d’inspiration. Il avait déjà le soutien et la bénédiction de sa mère qui a toujours cru en lui et qui n’hésitait pas à voyager avec lui pour rencontrer ses aînés dans la musique afin d’écouter leurs conseils. Mais je le trouvais trop précoce. Nos rencontres se résumaient à des séances d’écoutes, de conseils, d’orientations. A l’époque déjà il voulait que je sois son manager mais pour moi c’était trop tôt. Je l’avais promis que s’il était discipliné à l’école et s’il continuait de travailler ses textes avec la même ferveur, il y avait de fortes chances qu’on puisse travailler de façon plus étroite. Depuis lors on ne s’est pas perdu de vue.

On a coutume de dire que  le succès  rend l’artiste  orgueilleux et condescendant, est-ce le cas avec Tenor ?

Je dirais que le succès l’a rendu plus sociable. Pour ceux qui le connaissent depuis sa tendre enfance, il a toujours été introverti. Toujours à s’enfermer dans sa chambre à écouter de la musique, à écrire des textes, à faire des podcasts videos de ses freestyles… Aujourd’hui, il ne cesse de s’améliorer et n’arrête pas d’apprendre. Il a créé une communauté de son qui s’identifie comme étant des TENORIFIÉ, il partage beaucoup d’amour et d’énergie sur la scène et ses fans le lui rendent chaleureusement. Je dirais que le succès et la discipline qui s’impose avec l’ascension l’a plus aidé à ressortir le meilleur de lui qu’autre chose.

Pouvez-vous expliquer  au commun des mortels le rôle du manager ?

À mon sens, un manager est un métier au cœur des industries créatives et du divertissement qui donne autorité à un passionné d’encadrer, de planifier, et de diriger le développement de la carrière d’un artiste. Le manager a pour rôle de coordonner et d’optimiser le quotidien d’un artiste tant dans sa vie privée que publique. Au-delà de décrocher le téléphone, de planifier les rendez-vous, les activités et négocier les cachets, le manager est quelqu’un de patient, de passionné qui pense plus aux autres qu’à lui-même. Il n’est pas une star sous les feux des projecteurs, il est celui-là qui obéit à une certaine discipline et éthique, il est celui-là qui, dans l’ombre est le chef d’orchestre, le franc bâtisseur d’une carrière qui se veut être fructueuse et pérenne.

Votre artiste Tenor a signé il y’a de cela un an un contrat  avec la firme Universal Music Africa , on aimerait savoir quelle est la plus-value de cette signature avec cette major ?

L’expérience UMA est vraiment grande une leçon de vie et une grosse expérience professionnelle. On apprend très vite comment l’industrie du disque fonctionne à l’échelle globale et selon des territoires spécifiques. En toute honnêteté, il y a autant d’avantages que d’inconvénients. En parlant d’inconvénients je citerais les nombreuses restrictions qui s’imposent à nous. Mais l’accompagnement et l’assistance internationale est plus grande. Il y a de nombreux projets en cours et on espère aller au-delà des espérances de ceux qui nous suivent et qui nous donnent la force.

L’EP de Tenor  Nnom Ngui est dans les bacs depuis l’année dernière est ce que vous êtes satisfait de l’accueil du public ?

Rappelons déjà que l’EP NNOM NGUI c’est 7 titres, 1 collaboration avec le groupe de RAP numéro 1 en Afrique Francophone Kiff No Beat, une distribution digitale internationale (Même sur les vols Air France), c’est 3 clips à savoir : LVMH (Plus de 1.1 millions de vues YouTube), Appeler (Plus de 850 000 vues YouTube), et le dernier clip Balance qui a totalisé plus de 100 000 vues en 4 jours sur YouTube.

L’EP NNOM NGUI en 6 mois c’est environ 5 millions de streams en audios et vidéos et la moitié des titres sont des gros hits localement. Je pense que ces chiffres sont des indicateurs réels qui montrent à suffisance l’accueil chaleureux du public vis à vis de ce projet.

Vous êtes le propriétaire du label Nuevo Mundo Africa et on sait que vous avez fait signer l’artiste Cysoul, pouvez-vous nous présenter ce dernier ? 

FOUDA ETOUNDI Cyril que j’ai baptisé CYSOUL est ma plus récente signature en production et management chez NUEVO MUNDO AFRICA. C’est un jeune artiste d’à peine 20 ans mais pétri de talent qui a une voix incroyable et dont je souhaiterais trouver la voie qui mène à une audience internationale donc à un succès certain.

À peine 2 mois après l’annonce de sa signature officielle, il a remporté le Prix découverte Goethe 2019 dans la catégorie MUSIQUE-VOIX. Ça rassure sur le fait que mon choix était le bon.

On a déjà enregistré une quarantaine de titres avec lui, 2 titres sont déjà disponibles sur toutes les plateformes de distribution digitale à savoir : BOUGE et C’EST DANS L’EAU. D’ici le mois de février 2019 on va présenter son tout premier clip officiel.

Quels sont les critères qui prévalent pour faire signer un artiste dans votre label ?

LE TALENT. C’est la base et ça ne ment pas. Ensuite L’HUMILITÉ et la PATIENCE qui sont des ingrédients indispensables pour nourrir le talent. Ensuite L’AMOUR DU TRAVAIL BIEN FAIT et surtout la DISCIPLINE.

Moi je prends tout mon temps pour observer et étudier les candidats. Parce que après les choses s’enchaînent parfois très vite.

Nous sommes à l’aube d’une nouvelle année, on aimerait savoir quels sont les projets que vous voulez réaliser en cette année 2019 ?

Cette année j’aimerais conquérir musicalement de nouveaux territoires et un public plus large. Toucher une cible qui consomme la musique et ne boude pas les spectacles.

J’aimerais également pour 2019, peser sur les institutions camerounaises afin de donner enfin un statut à nos artistes et permettre que nos artistes ne soient plus clochardisés par les rétributions ministérielles appelées répartitions spéciales mais que le droit d’auteur devienne enfin un DROIT respecté pour son AUTEUR. C’est entre autres ces motivations qui me donnent envie de me présenter comme candidat aux législatives 2019. On ne prend pas assez au sérieux les arts et la culture dans notre pays et les artistes meurent tous les jours dans l’indifférence, l’édition n’existe pas, la distribution physique des œuvres est devenu un mythe et nous jeunes nous avons notre rôle à jouer pour y rétablir de l’ordre.

J’aimerais également avoir suffisamment de moyens pour produire au moins 3 albums cette année. Parce qu’il y a beaucoup de talents frustrés qui cherchent des espaces d’expression et c’est vraiment dommage.

Par Yahaya iIdrisse

Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)