EvènementInside

Afropolitan fête la culture urbaine africaine !

Pour sa 3e édition, le festival bruxellois plonge dans la scène artistique kinoise.

Vous n’êtes sans doute pas coutumiers du terme « Afropolitain« . Popularisée par un intellectuel camerounais, il y a quelques années, cette notion désigne tous les citoyens urbains de la planète, liés d’une façon ou d’une autre à l’Afrique. Cela inclut les citadins africains, mais aussi tous les membres de la diaspora africaine répartis aux quatre coins de la planète. « Toutes les générations de personnes métissées, connectées, dynamiques et libres, qui s’affranchissent des frontières, des ethnies et des genres, pour créer » précise Ayoko Mensah, qui programme le festival pour Bozar. « La culture africaine est souvent réduite à ses traditions ancestrales » poursuit la jeune femme. « Nous voulions sortir de cette conception stéréotypée pour mettre en avant les créations contemporaines, modernes, métissées et diversifiées que développent les populations urbaines aux racines africaines« .

L’approche est vaste. Pour sa troisième édition, le festival bruxellois a donc décidé de se concentrer sur deux axes : la scène culturelle de Kinshasa, et les créations afroféministes. Tout au long du week-end (du 8 au 10 février) Bozar accueillera des conférences, ateliers de mode, spectacles de Stand Up, expositions, projections et événements musicaux basés sur ces deux thématiques. Baloji, rappeur compositeur de son état, viendra présenter un film intitulé « Zombie », inspiré par l’un de ses clips, vendredi soir. Il sera suivi sur scène par la DJ bruxelloise Rokia Bamba, qui diffusera gratuitement de la « musique urbaine africaine » dès 21h30. Des concerts de poésie et de slam, se tiendront le samedi après-midi, avant la venue de LA grosse tête d’affiche du festival, les Kinois survitaminés de KOKOKO !, qui se produiront le soir même. L’événement est complet, mais un film sur le processus de création de nos amis sera diffusé le dimanche en présence d’un musicien du groupe, entre deux ateliers d’apprentissage du lingala ou du swahili en chansons.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...