A la uneCinémaClin d'oeil

MAIMOUNA NDIAYE fait honneur à l’Afrique au festival de Cannes, 72ème édition

On l’a aperçu mercredi arpenter pour sa toute première fois, le tapis rouge et les vingt-quatre ‘’marches de la gloire’’ du festival International de Cannes. Se dirigeant tout droit à la projection du long métrage ‘’ Matthias et maxime’’, un film en compétition de Xavier Dolan.

En effet, la comédienne et réalisatrice burkinabè, Maimouna Ndiaye est la première Africaine, membre du jury officiel du festival de Cannes en France. Elle aura le privilège de départager avec les sept autres membres du jury, une vingtaine de long métrage en lice pour la palme d’or. Parmi ces films, « Atlantique » de la Sénégalaise Mathy Diop. La charmante réalisatrice à la couleur d’ébène est née à Paris d’un père sénégalais et d’une mère nigériane. Maimouna grandit en Guinée et retourne en France à l’âge de 18 ans. En 1995, elle intègre la troupe de théâtre Ymako Teatri en Côte d’Ivoire. Comme comédienne, elle joue au théâtre et au cinéma, au Sénégal, en Guinée et au Burkina Faso. Elle a notamment joué dans La Chasse aux papillons, d’Otar Iosseliani (1992), dans L’Œil du cyclone, de Sékou Traoré (2014) et dans Kirikou et la Sorcière, de Michel Ocelot (1998). Comme réalisatrice, on lui doit plusieurs documentaires sur l’Afrique : Warbassaga (1998), Balan (2004), Recréatales (2003), Amando (2003), Pauline (l’amour en action) (2009), Tranches de vies (2009) et Le prix du courage (2010). Et ce n’est pas tout !  Maimouna gagne en 2015, un prix Fespaco de la meilleure interprétation féminine pour L’Œil du cyclone. Une fierté pour le continent Africain.

Par Osiera Mebounou

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...