A la uneInsideLight On

Le président de la CAF est dans mailles de la police française

Le malgache Ahmad Ahmad a été éconduit de son hôtel parisien ce jeudi matin vers 8h30 par les services de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (Oclif) selon Jeune Afrique. D’après le journal , cette interpellation serait liée au contrat rompu unilatéralement par la CAF avec l’équipementier allemand Puma pour s’engager avec la société Technical Steel, basée à La Seyne-sur-Mer.

C’est donc un acte sans précédent que l’on assiste dans l’histoire du football africain , l’interpellation d’un président en plein mandat . Cet organisme français accuse Ahmad Ahmad d’avoir pèsé de tout son poids afin de favoriser l’entreprise française , ceci à cause de son amitié avec l’un des dirigeants . Toujours selon le journal , le préjudice financier s’élève à 830 000 dollars (739 000 euros). « Toutes les décisions ont été prises de manière collégiale » et « transparente », s’était défendu mi-avril le patron du foot africain. Pour l’instant , l’on attend la suite de cette affaire .

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer