Côte d’ivoireInside

Décès d’Arafat DJ : Affaire des 42 millions d’Eto’o, date et lieu des obsèques, résurrection… le comité d’organisation met fin aux rumeurs

Depuis le décès de la star du coupé-décalé, Arafat Dj, plusieurs rumeurs circulent dans la ville et particulièrement sur les réseaux sociaux. Entre autres, une somme de 42 millions qu’aurait remis Samuel Eto’o à la famille et des dates inventées des obsèques.

Face à toutes ces Fakenews et dans un contexte de douleur extrême ou personne n’accepte la disparition du Yôrôbô, Kenzo Kouadio, Président du comité d’organisation a animé ce vendredi soir, une conférence de presse pour mettre fin aux rumeurs.

Concernant les 42 millions, Kenzo soutient que la mère de Houon Ange Didier n’a (pas encore) reçu un centime de la star camerounaise : « Samuel Eto’o est venu présenter ses condoléances à la famille. Il a promis revenir faire un don mais il n’a encore rien donné. Nous avons vu sur les réseaux sociaux qu’il aurait remis 42 millions, certains parlent même de 45 millions. Il n’a encore rien donné à qui que ce soit. C’est archi faux » a clarifié le PCO.

Pour les dates de la veillée et de l’enterrement, « nous avons retenu les dates du 30 et 31 aout, mais les lieux ne sont pas encore définis. Nous sommes en train de lutter pour avoir le stade Félix Houphouët Boigny et nous sommes en bonne voie. Le cimetière de Williamsville étant fermé, nous luttons également pour y avoir une place pour Arafat » a-t-il soutenu.

Une autre rumeur aussi folle fait état d’un pasteur qui désire ressusciter le Beeru Sama. Al moustapha, bien connu dans le showbiz et cité dans cette affaire a tenu à faire des éclairages en indiquant qu’effectivement ils ont eu vent de « ce pasteur qui a promis ressusciter notre artiste. Au début, nous n’avons pas prêté attention à cela. Mais depuis quelques jours, il insistait et l’information a pris de l’ampleur. Le PCO m’a dit que c’est à la famille de décider et nous avons demandé au pasteur de voir avec elle.»

Dans le même sens, Le duc a également soutenu qu’il s’agit d’une décision qui viendra de la famille, qui doit décider si le corps de leur enfant doit être touché par un pasteur ou pas. « Nous ne pouvons pas décider à la place de la famille»

« L’Afrique et la Côte d’Ivoire vivent un drame depuis la perte de leur artiste. Nous devons pour le respect de son âme, avec beaucoup de prière, être unis afin que le Daïshi soit conduit à sa dernière demeure avec honneur et dignité » a souhaité Kenzo.

Pour ce faire, un comité d’organisation comprenant tout ce que le pays compte comme professionnel en matière d’organisation d’événement et supervisée par la famille et l’Etat de Côte d’Ivoire a été mis sur pieds.

Source : Abidjan.net

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...