Inside

Cameroun : la communauté Kanuri promeut le vivre ensemble et dénonce la stigmatisation de ses membres

Dans une déclaration signée au nom des kanouris par le Pr Madi Ali, président de l’association culturelle Kanouris (Ackac), elle a fait des doléances pour une meilleure cohésion sociale afin de barrer la voie aux manifestations des stigmatisations de ses membres.

Nous vous proposons ci-dessous, le contenu intégral de ladite déclaration.

DECLARATION DES KANURI DU CAMEROUN

Suite aux dialogues intracommunautaires Kanuri tenus à travers le territoire national, nous Kanuri, représentés par les élites, les membres et les sympathisants de L’Association Culturelle Kanuri du Cameroun (ACKAC), réitérons solennellement:

1-Notre respect pour notre nation bien-aimée, le Cameroun, ses nobles institutions ainsi que ses lois et règlements ;

2-Notre respect pour les cultures et les traditions qui enrichissent notre diversité culturelle et notre vivre ensemble ;

3-Reconnaissons la dimension régionale des crises sécuritaires, et la nécessité d’une approche de gestion concertée ;

Préoccupés par la gravité de la crise sécuritaire et humanitaire engendrée par les attaques et attentats de Boko Haram dans le Bassin du lac Tchad et la délicatesse de la situation sociale dans les Régions du Nord et de l’Extrême-Nord, condamnons :

– La violence et le terrorisme sous toutes ses formes ;

Constatant la diversité des manifestations de stigmatisation des membres de la communauté Kanuri, notamment :

– La considération des Kanuri, à tort comme des personnes associées aux activités de la secte terroriste «Boko Haram»

– La perception des Kanuri comme suspects lors des contrôles d’identification au cours de leurs voyages.

– La crainte de parler la langue Kanuri en public parce que les autres sont méfiants ;

– Le refus de faire louer les maisons aux Kanuri dans les villes d’accueil (déplacés internes) ;

– L’interpellation et l’arrestation arbitraires des Kanuri,

– La dissimulation des leurs identités pour éviter d’être stigmatisés ;

– La peur de déclarer les naissances de peur d’être suspectés ;

– La difficulté d’obtention des documents d’Etat Civil et d’identification

– L’espace public est devenu de plus en plus hostile aux membres Kanuri ;

– Les Kanuri ont peur de se rassembler et s’exprimer publiquement.

Pourtant, comme tous les autres camerounais, nous restons fiers de notre identité et de notre appartenance à notre pays;

Nous voulons continuer à vivre dans un Cameroun où, nous nous ne sentons pas comme des camerounais entièrement à part, mais les camerounais a part entière et acceptés comme tels;

En ce jour, nous appelons donc à tous les Camerounais à manifester leur solidarité avec les Kanuri du Cameroun et d’ailleurs pour :

  1. i) lutter contre la stigmatisation, l’exclusion sociale et les injustices,

iii) Nous en appelons aux pouvoirs publics de rétablir les Kanuri dans leur dignité et de favoriser leur insertion dans la communauté nationale pour leur participation effective à la construction nationale.

Nous reconnaissons tous les efforts consentis par les pouvoirs publics, notamment :

– Les efforts consentis pour ramener la sécurité dans la région et sécuriser les populations,

– L’aide apportée aux populations victimes de la crise humanitaire par les acteurs étatiques et la communauté internationale,

Nous appelons à la multiplication de ce type de rencontre entre Kanuri,  Nous encourageons tous les Kanuri à rester unis et sereins;

Enfin, nous affirmons notre conviction en une société camerounaise unie et solidaire dans sa diversité.

Vive les Kanuri du Cameroun

Vive la Région de l’Extrême Nord

Vive la République du Cameroun

Signé au nom des Kanuri du Cameroun,

Prof MADI Ali

Président national, ACKAC

15/07/2019

Par Ebah Essongue Shabba

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...