Stanley Enow et Mathématik, explosifs à Buéa ! - Culturebene
A la uneCamerounMusique

Stanley Enow et Mathématik, explosifs à Buéa !

Ce soir donc, la ville de Buea attend le couronnement de la Foire Guinness qui mettra en scène deux baleines de la musique camerounaise : le rappeur Stanley Enow, malgré son récent braquage à Douala, et le très emblématique Mathématik de Petit Pays, très apprécié pour son Makossa Love qui tombe plutôt bien en cette soirée de Saint Valentin.

Foule comble, public en délire, bière à flot, et quelques victuailles pour accompagner cette soirée débutée depuis 19h par les bousculades à l’entrée du village de la foire. Un exercice périlleux pour les forces de sécurité, obligées parfois d’avoir recours à la force pour contenir ce public de Buea venu des quatre coins de cette sublime cité. «  C’est quand même Stanley Enow qui vient ce soir », s’exclame Luc Prosper MONI, désigné Manager du projet par la société Guinness.

Son compagnon, Steve OYONO ELEMVA, chargé des Relations Publiques de la même société est plutôt admiratif face à cette organisation qui a su mettre tout le monde d’accord, au point où d’autres sociétés célèbres du Cameroun ont organisé des caravanes déloyales autour du village du festival. Le Secrétaire Général de la fédération camerounaise d’athlétisme déclarera à la radio nationale que « C’est tout de même étrange que les sociétés se fassent prier pour sponsoriser un évènement international comme la course de l’espoir. Et lorsqu’une entreprise se greffe à l’évènement, elles opèrent clandestinement pour profiter du succès de la Course de l’Espoir. Pourtant, nous sommes ouvert à une collaboration franche et sincère ».

Qu’importe, si les autres sociétés se greffent, le sponsor principal quant à lui met les pleins phares sur le podium musical avec l’arrivée de Mathématik, véritable bête de scène qui va véritablement mettre la foule en transe aux alentours de 23h. Au moment où Stanley Enow monte sur scène, c’est le délire total. En effet, le rappeur est natif de la région et c’est à juste titre que les populations Bayangi onta accueilli avec ferveur, l’enfant du pays, révélation musicale de 2013 au Cameroun. Les slogans « Hein Père » ou « High Père » ont déchaîné un public encore plus heureux lorsque le rappeur se déshabille et s’exprime à travers son torse nu. C’était aussi cela, le Guinness Race Of Hope 2014.

Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)