Oscar Pistorius rompt le silence un an après sa sanglante Saint-Valentin - Culturebene
Faits diversInsidePeople

Oscar Pistorius rompt le silence un an après sa sanglante Saint-Valentin

Sur son compte Twitter, l’athlète handicapé surnommé Blade Runner a simplement écrit un petit message, "quelques mots du fond du coeur", avec un lien renvoyant vers son site Internet. Le texte a été publié en ce jour de Saint-Valentin. "Aucun mot ne peut correctement traduire mes sentiments au sujet de l’accident dévastateur qui a causé tant de chagrin à tous ceux qui aimaient vraiment et continuent à aimer Reeva", écrit Oscar Pistorius, en liberté sous caution dans l’attente de son procès qui s’ouvrira le 3 mars prochain à Pretoria. "La douleur et la tristesse, surtout pour les parents, la famille et les amis de Reeva, me consument. Je porterai pour le reste de ma vie la perte de Reeva et le traumatisme total de ce jour-là", poursuit-il avant de signer "Oscar". Un court texte qui vient confirmer l’idée que défend la famille Pistorius depuis le début du drame : il est bel et bien totalement dévasté par la mort de sa compagne.

Du côté de la famille Steenkamp, on ne commente pas les premiers mots du champion déchu hors d’un tribunal. Ce 14 février est un jour de deuil, une bien triste Saint-Valentin. L’AFP indique qu’ils se réuniront dans l’arrière-pays du Cap pour un lâcher de ballons en l’honneur de la jeune femme. "Nous allons lâcher des ballons en sa mémoire, indique Michael Steenkamp, l’oncle de Reeva. Ils seront rouges et blancs, ses couleurs préférées."

Une cérémonie qui se fera à la campagne et en privé et à laquelle ne participeront pas les parents ni le frère de Reeva Steenkamp, mais qui n’empêchera pas la famille de se retrouver grâce à Skype. Des proches de l’étoile montante, "leur ange dans le ciel", disparue brutalement ont eu publié de courts messages dans les petites annonces du Cape Times : "Rien ne nous fera aller bien" et "Nous n’oublierons jamais cette Saint-Valentin tragique. Dieu est venu cueillir sa plus belle fleur pour l’emmener au ciel".

June Steenkamp, la mère de Reeva, a expliqué au Times combien il était difficile pour elle, voire impossible, de faire son deuil. "Ça va mal, mal, mal, et rien ne pourra changer ça, écrit-elle. Dans ces circonstances, nous n’allons pas bien. Rien ne nous fera aller bien. (…) Rien ne sera plus jamais comme avant. Rien que nous puissions dire ou faire n’y changera quoi que ce soit."

Dans quelques semaines, Oscar Pistorius devra donc répondre de ses actes devant le tribunal de Pretoria. Devant la cour, il défendra sa thèse, selon laquelle il a abattu de plusieurs coups de feu Reeva Steenkamp à travers la porte des toilettes, pensant qu’il avait à faire à un cambrioleur. Du côté de l’accusation, on soutient la thèse du meurtre, en s’appuyant sur le fait que le couple s’était violemment disputé la veille.

Oscar Pistorius est récemment parvenu à un arrangement financier avec les parents de Reeva Steenkamp pour ce qui est du volet civil de l’affaire. Il a également trouvé un accord avec l’une de ses anciennes voisines qui l’accusait de violences.

Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)