Inside

L’artiste musicien camerounais, Charles Lembé est décédé

C’est une bibliothèque qui a brulé, un moment de la musique camerounaise s’en est allé. Charles Lembé, auteur du titre à succès « Mot’a Benama », titre repris par Bebey Manga est décédé vendredi 06 décembre à l’âge de 81 ans à Douala.
Né en 1938 à Yabassi, il a vécu entre Bonamoudouru à Deido dans sa famille maternelle et le Camp Yabassi dans la famille de son père qui était haut fonctionnaire. Il fait ses études au collège moderne de Manengouba où il apprend le solfège et se passionne pour la musique, inspiré par la biguine, la chanson française et la musique du Congo belge. A 15 ans, il dirige l’orchestre du lycée.
Il commence sa carrière musicale à Douala, mais à la mort de son père en 1955 il part en France. Il signe en 1957 un contrat avec la célèbre maison de disques « Vogue ».
Après l’indépendance du Cameroun en 1960, il est le premier artiste camerounais à sortir un 45T « Echo du Cameroun » et cette même année il crée à Paris l’un des plus célèbres clubs africains « La Plantation ».
En 1964 Charles Lembé devient chef d’orchestre du night-club bruxellois « Les Anges noirs ».
En 1972 il fonde sa maison de production « BIS » et en 1973 il sort l’album « Voices of Africa » avec le titre légendaire « Mota Benama ».
En 1976 il sort l’album 33T « Bêlè mba », puis en 1977 l’album « Lembé Sings Africa ».
Il compose également des musiques de films, il écrit des scénarios et coproduit un long métrage en 1986.
Il a réalisé 7 albums au cours de sa carrière musicale dont le dernier en 2008 qui est une compilation de ses grands succès.
Charles Lembé est décédé aujourd’hui à Douala…

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...