CamerounCinéma

Talents Ciné Afrique : L’ambassadeur d’Espagne tout en surprise

En présidant ce vendredi 20 décembre à l’Ambassade,  la cérémonie de clôture de la première édition Talents Ciné Afrique,  Ramon Maria Moreno Gonzalez,  ambassadeur d’Espagne au Cameroun,  a été  ému devant tant de talents.

Cela fait juste un an que Ramon Maria Moreno Gonzalez est en terre camerounaise.  L’ambassadeur du Royaume d’Espagne explore encore son pays hôte. Seulement sa passion pour la culture ne tarde pas à se montrer chaque fois qu’il a l’occasion d’ne vivre.  Il a illustré en si peu de temps, le caractère trempé de ses convictions artistiques. Cette fois, c’est à la faveur de la première édition du programme ‘’Talents Ciné Afrique initié par le réalisateur et producteur Christian Kengne. Ce projet soutenu par l’Ambassade d’Espagne au Cameroun,  consiste à initier et former des jeunes aux métiers de l’audiovisuel et cinématographique. Il s’agit d’accompagner des jeunes à développer les capacités à faire des films à petits budgets,  tout en réalisant des œuvres qualitatives. L’ambassadeur  Ramon Maria Moreno Gonzalez n’a pas tari de question sur quelques images du film Makeba réalisé par Christian Kengne qui a été projeté dans les jardins de l’Ambassade d’Espagne le 10 décembre dernier en marge de la journée des droits de l’Homme.  Il a partagé quelques

Contrast

Pendant 10 jours, près d’une dizaine de jeunes cinéastes en herbe ont bénéficié de cette formation. Plusieurs professionnels étaient sollicités à savoir : le comédien Martin Poulibé,  les réalisateur Banderas Kouam, Christian Tamo et Christian Kengne. Au terme de cette formation, la jeune Rita Bakop a bravé la formation en tant que major  de cette première édition de Talents ciné Afrique. A l’issue de cette formation, les participants ont réalisé u n court métrage intitulé ‘’Contrast’’. Magnifique introspection dans le monde du travail des enfants. Cette oeuvre collective présente la situation d’un enfant issu  ‘une famille modeste, qui aide sa pauvre mère à vendre la banane douce pour vivre.  Alors qu’à l’accoutumée, il traine son plateau pendant que les enfants de son âge vont ou reviennent de l’école, lui est contraint de vendre tout son panier pour avoir quelques choses sous sa dent. Seulement tous les jours, ne sont pas meilleurs. Plongé dans ses pensées en voyant ses égaux de retour de l’école, il est percuté par un véhicule qui émiette ses bananes. Apeuré et il fonce chez sa mère qui lui sera plutôt une  bastonnade. Ce film de 4 minutes, produit en atelier est « exactement l’esprit de cette formation. Nous pensons que les participants mis ensemble ont de meilleures méthodes de travail ». Explique Christian Kengne, le porteur du projet. Au cours de la cérémonie, il a ajouté que l’ambition est aussi de « permettre à ces jeunes de montrer leurs films au-delà du Cameroun. Ces talents doivent aller à la conquête du monde ».  Partenaire de l’ambassade d’Espagne, le projet Talents Ciné Afrique souhaite encore plus d’ouverture et d’autres partenaires. Pour le moment, les responsables de l’Ambassade ont émis l’idée de voir le concept se développer davantage avec chez eux et avec leurs apports. Ce cinéma camerounais avec ses prises de risque dans l’innovation intéresse bien monde. Donc  monsieur l’ambassadeur.

Martial E. NGUEA

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer