Burkina FasoCinéma

Burkina Faso: Plus de 918 millions de F Cfa pour soutenir le cinéma africain

C’est un financement de 918 339 800 F CFA qui a été octroyé par l’Union européenne pour appuyer le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) et le renforcement de ses capacités. Le financement couvre les périodes 2013 et 2015. Pour l’ambassadeur, Chef de la délégation de l’Union européenne au Burkina Faso, Alain Holleville, l’appui de son institution au FESPACO vise à contribuer à la promotion du cinéma africain et à affirmer sa place sur le marché international. "Nous voulons accompagner le FESPACO dans la mise en oeuvre des réformes nécessaires. L’accent sera mis sur le renforcement des capacités, l’organisation de la biennale, son impact sur le secteur cinématographique, mais aussi sur le développement socioéconomique", a justifié M. Holleville. Selon lui, la culture fait partie de la vie de chaque personne, du processus politique, de la constitution et de l’identité d’un pays. Ce soutien inestimable, à l’entendre, va permettre au FESPACO de surmonter d’une part, certaines difficultés rencontrées lors des dernières éditions et de moderniser davantage sa vision. D’autre part, de mieux satisfaire l’ensemble des professionnels et des acteurs du monde du cinéma.

Le ministre de la Culture et du Tourisme, Baba Hama, bénéficiaire du financement, a signifié que cet appui vient s’ajouter à la somme de 200 millions de F CFA, octroyés par le gouvernement burkinabè pour les préparatifs de l’édition 2013 du FESPACO. "Cette action marque la volonté de notre gouvernement et l’Union européenne, de relever le défi de faire de la promotion du cinéma africain", a-t-il ajouté. le ministre Hama a, en outre, indiqué que la culture occupe une bonne place dans la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD), comme un des leviers du développement. Il a exhorté la délégation générale du FESPACO à tout mettre en oeuvre pour mériter la confiance des autorités nationales et des partenaires techniques et financiers. Il a aussi rassuré le donateur, le Chef de la délégation de l’Union européenne au Burkina Faso, Alain Holleville, que son département veillera à ce que les projets innovants en matière d’industries culturelles, trouvent leur enracinement à Ouagadougou, capitale du Cinéma africain

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...