Drame : Un comédien tchadien assassiné au Cameroun - Culturebene
Faits diversInsideTchad

Drame : Un comédien tchadien assassiné au Cameroun

Le colonel Dinar a été assassiné alors qu’il revenait d’un spectacle à Maroua.

L’homme qui a participé à neuf combats pour dix victoires n’est plus. Abdelsalam Mahamat plus connu sous le nom d’artiste de Conel Dinar ne fera plus rire son public. L’humoriste tchadien a été sauvagement assassiné dans la nuit du 17 au 18 février à Kousseri. Colonel Dinar revenait de Maroua où il offert un spectacle les 14 et 15 février dernier au Pavillon Plus accompagné du chanteur Moussa Aimé. Le corps sans vie du comédien a été découvert par les mototximen qui ont immédiatement alerté les sapeurs-pompiers. « Dans la nuit du 17 au 18 à 03h, les secours de la 402e compagnie d’incendie de Kousséri ont été alertés par des mototaximen, pour un homme grièvement blessé en face du bar 4G. Les soldats du feu ont promptement réagi, et ont évacué l’homme âgé de 32 ans environ, grièvement blessé et inconscient, aux urgences de l’hôpital régional annexe de Kousséri. Malheureusement, ce dernier a été déclaré décédé par le personnel de garde », peut-on lire dans le bulletin d’alerte des sapeurs-pompiers du Cameroun.
Sur les circonstances du drame, l’animateur culturel Marius Version Fils de l’homme qui était à Kousserie avec le comédien le jour du drame témoigne : « Nous étions juste sortis pour manger. A minuit, j’étais déjà rentré, lui étant encore sur place et les agresseurs sont venus le prendre par le coup pour arracher son téléphone. En voulant se débattre, ils l’ont poignardé à la tête et à la poitrine. Le corps a été amené à la morgue à 3heures et c’est le matin qu’on est venu toquer à ma porte pour m’informer», précise l’animateur. Après les formalités d’usage, le corps de l’humoriste a ensuite été rapatrié au Tchad pour être remis à sa famille dans la matinée du 19 février. Conformément aux coutumes islamiques, une prière a été dite par les fidèles avant la levée du corps pour son inhumation au cimetière de Lamadji. Au Cameroun et au Tchad, l’assassinat de l’humoriste tchadien suscite indignation et tristesse. Le président de la Commission de l’Union africaine Moussa Faki Mahamat lui a rendu hommage dans un twitt où il affirme que « Le Tchad perd un grand fils de la Culture. Paix à son âme et mes condoléances à sa famille et ses proches. » L’humoriste camerounais Petit Gougou qui connaissait bien le défunt a salué quant à lui « un Colonel de l’humour qui remporté toutes ses victoires même celle contre la mort car à jamais Colonel Dinar vivra en chacun de nous », a-t-il déclaré.
Colonel Dinar était en pleine préparation de son prochain One man show mais le destin en a décidé autrement. Son décès tragique laisse inconsolables une veuve et deux enfants désormais orphelins.
Par Ebah Essobgue Shabba

Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)