Le camerounais Arthur Zang invente un système intelligent de production d’oxygène médical - Culturebene
CamerounInside

Le camerounais Arthur Zang invente un système intelligent de production d’oxygène médical

Baptisée « Oxynnet », la nouvelle invention du jeune camerounais Arthur Zang sera très utile en cette période de crise sanitaire.

Le Cameroun fait face à face à la pandémie du Coronavirus depuis plusieurs mois déjà. Ainsi, Comme le rapporte « Ecofin », le magazine spécialisé dans l’économie africaine, un patient qui a besoin d’être mis sous oxygène, dans nos hôpitaux doit débourser un minimum de 10 000 FCFA par heure de respiration.

Mais dorénavant, avec la récente invention d’Arthur, les choses pourraient bien changer. Parce que, Oxynnet est en fait, un système de stations d’oxygène médical connectées capable de produire de manière continue une concentration d’oxygène à 95%, à partir de l’air ambiant. « Il fonctionne grâce au courant électrique, et est également muni d’un circuit d’alimentation par énergie solaire et d’une batterie. Selon le concepteur, la station peut fournir de l’oxygène à plus de 10 patients de manière simultanée et a une capacité de production de 60 litres d’oxygène par minute. L’oxygène est comprimé dans une ou plusieurs bonbonnes, pour être distribué aux différents patients connectés au réseau par des tubes. Des capteurs permettent de mesurer la consommation pour chaque patient. Chaque station a la particularité de pouvoir être contrôlée à distance à partir d’une application », rapporte Ecofin.

Notons cependant que, Oxynnet qui se présente comme un dispositif révolutionnaire a été conçu localement au sein de la société Hilmore Medical, qui est la propriété d’Arthur Zang.

Commentaires

0 commentaires

Danielle NGONO

Rédactrice chez Declik Group

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)