L’entreprise Japonaise Skydrive effectue la première sortie de la "voiture volante" avec succès ! - Culturebene
InsideLight On

L’entreprise Japonaise Skydrive effectue la première sortie de la “voiture volante” avec succès !

Ce n’est pas la Citroën DS ailée du film “Fantomas” avec Louis De Funès, ni la DeLorean de Marty McFly dans “Retour vers le futur“. Mais le SD-03 de l’entreprise japonaise Skydrive, filiale de Toyota, se rapproche de l’idée que l’on se fait d’une voiture volante. Ce véhicule, disons cet aéronef électrique sans roues, a effectué son premier vol d’essai il y a quelques jours, avec un pilote à bord.

Le véhicule de quatre mètres de long qui fonctionne avec huit rotors a pris son envol verticalement, pour atteindre une très modeste altitude de 3 mètres. L’essai a duré quatre minutes. Suffisant pour les ingénieurs qui ont pu appréhender le comportement du SD-03, fonctionnant grâce à l’énergie électrique.

Pour Toyota, ce concept eVTOL (véhicule électrique à décollage et atterrissage verticaux) a de l’avenir. Le constructeur nippon envisage de commercialiser des engins similaires d’ici à 2023. Hic : l’autonomie actuelle estimée entre 5 et 10 minutes. Comme l’explique Generation NT, le but est cependant de proposer rapidement une autonomie allant à 30 minutes et la possibilité d’atteindre une vitesse de pointe de 60 km/h.

Un moyen de réduire les embouteillages

Il s’agissait de la première démonstration publique d’une voiture volante au Japon“, explique Toyota pour qui le SD-03 représente “un nouveau moyen de transport dans un futur proche“, principalement dans les villes congestionnées par le trafic. “Dans les pays développés, les voitures volantes pourraient être utilisées comme un moyen de réduire les embouteillages et d’intervenir en cas de catastrophe, alors que dans les pays en développement, elles sont susceptibles d’être utilisées comme un moyen de transport nécessitant moins d’infrastructures.”

Toyota n’est pas l’unique entreprise au monde à travailler sur ce marché. Il y a la voiture hollandaise de PAL-V et le Lilium Jet. Boeing s’y est également mis tout comme Google.

Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)