CinémaCôte d’ivoirePortrait

Portrait : Qui est Sidiki Bakaba l’acteur-réalisateur-scénariste Ivoirien ?

Sidiki Sidiki aba, né le 13 juin 1949 à Abengourou en Côte d’Ivoire, est un acteur, réalisateur, cinéaste, metteur en scène, ambassadeur franco-ivoirien.

Sidiki Bakaba commence ses études dans la ville d’Abengourou de 1955 à 1960, avant de suivre sa formation à l’École nationale d’art dramatique d’Abidjan . Il joue des rôles dès son jeune âge. A treize ans, joue dans Un nommé Judas, Papa Bon dieu (Louis Sapin), Un client sérieux. Après ses études , il enseigne l’expression corporelle à l’Institut National des Arts d’Abidjan, aujourd’hui INSAAC1. Il effectue des stages de formation au Living Theatre et auprès de Grotowski.

Lire Aussi: Ecrans Noirs 2020 : Sidiki Bakaba, Ecran d’honneur

Il connait une importante carrière d’acteur, entre la France et le continent africain, entre le théâtre et le cinéma où il est Dirigé par les plus grands (Patrice Chereau, Claude Regy, Jean-Marie Serreau, Sembène Ousmane, etc). Parallèlement, il met en scène de nombreuses pièces et réalise des films de fictions tels que Les Guérisseurs (1988) qui remporte le prix de la meilleure musique au Festival du Cinéma Francophone, mais aussi la Voix de l’espoir au FESPACO de Ouagadougou en 1989. Il réalise parallèlement des courts-métrages, dont Le Nord est tombé sur la tête (1985-1998) pour la chaîne TV5, La Parole (1992) ou encore L’Anniversaire de Daymios (novembre 1992), puis des documentaires Cinq siècles de solitude, la victoire aux mains nues en 2002.

Sa dernière réalisation, Roues libres, lui a déjà permis de remporter le prix du meilleur scénario au festival d’Amiens en 1998 et d’être présenté sur la chaîne ARTE.

Sidiki Bakaba est directeur du Palais de la culture d’Abidjan à Treichville de 2000 à 2011. Il dirige aussi l’Actor Studio (école de formation d’acteur au sein du palais qu’il a créé).

Lors de la crise post-électorale de 2011, il se retrouve piégé et blessé dans la résidence présidentielle qui se trouve assiégée par les bombardements de l’armée Française.

Formation et études

  • 1962-1966 : École nationale d’art dramatique d’Abidjan (discipline : mise en scène, direction d’acteurs)
  • 1963-1967 : répertoire classique (Eschyle, Sophocle, Euripide, Molière, Corneille, Racine, Shakespeare, etc.)
  • 1966-1970 : Institut national des arts d’Abidjan (option art dramatique et enseignement)
  • 1970-1972 : Université internationale de théâtre, Paris. Stages européens avec le Living Théâtre et Grotowski.

Enseignant

  • 1970-1972 : Professeur-stagiaire à l’Institut national des arts, Abidjan
  • 1972-1975 : Professeur d’expression corporelle, Institut national des arts, Abidjan
  • 1985 : Professeur d’art dramatique, école Bernard Lavilliers, Paris
  • 1985-1986 : Professeur d’art dramatique, école des arts Joséphine Baker, Paris
  • 1990 : Stage d’expression corporelle, Paris I, Université Sorbonne Panthéon
  • 1991 : Stage d’expression corporelle, Image d’Ailleurs, Paris
  • 1992 (Janvier-Février) : Stage de formation d’acteur, Mise en scène pièce de théâtre au centre Culturel Franco-nigérian, Niamey
  • 1992 (Septembre) : Stage de formation d’acteur au G.T.R.O, Abidjan
  • 2001-2008 : Directeur de l’Actor Studio au Palais de la Culture d’Abidjan

Acteur[modifier 

  • 1972 : Visages de femmes de Désiré Écaré, Côte d’Ivoire
  • 1977 : Bako, l’autre rive de Jacques Champreux
  • 1978 : L’État sauvage de Francis Girod
  • 1979 : L’Appât du gain de Jules Takam ; Un dessert pour Constance
  • 1981 : Le Professionnel de Georges Lautner
  • 1982 : Le Médecin de Gafire de Moustapha Diop, Niger
  • 1982 : Petanqui de Yéo Kozoloa, Côte d’Ivoire
  • 1983 : L’Aventure ambiguë de Jacques Champreux (acteur et conseiller artistique)
  • 1986 : Dessebagato d’Emmanuel Sanon-Doba, Burkina Faso
  • 1986 : Descente aux enfers de Francis Girod
  • 1986 : Azizah, la fille du fleuve, téléfilm de Patrick Jamain
  • 1987 : Camp Thiaroye d’Ousmane Sembene, Sénégal
  • 1988 : Les Guérisseurs de Sidiki Bakaba, Côte d’Ivoire
  • 1989 : Mamy Wata de Moustapha Diop, Niger
  • 1999 : Le Nord est tombé sur la tête, série, TV5 (acteur principal)
  • 2000 : Daressalam d’Issa Coello, Tchad
  • 2002 : Roues libres de Sidiki Bakaba (rôle du commissaire)
  • 2005 : Héritage Perdu de Christian lara
  • 2008 : Sur les traces de Toussaint Louverture de Sidiki Bakaba
  • 2010 : «Un pas en avant, les dessous d’une corruption» Sylvestre Amoussou. Bénin
  • 2014 : «Esclave et courtisane» Christian Lara
  • 2015 : «China Salesman » Tang Ping
  • 2018 : «YAFA (Le pardon)» Christian Lara

Réalisateur – Fiction long-métrage

  • 1988 : Les Guérisseurs, Prix de la meilleure musique, scénario Sidiki Bakaba et Ayala Bakaba, Festival du Cinéma Francophone, 90 min – 35 mm, avec Benson GT, RG Rajot, Alpha Blondy, Nayanka Bell ; Salif Keïta (musicien)|Salif Keita
  • 1994 : Tanowé des lagunes, téléfilm, Abidjan, vidéo Béta SP
  • 2002 : Roues libres, long-métrage 90 min – 35 mm ; prix du Meilleur Scénario au Festival d’Amiens 1998, avec Adama Dahico, Placide Bayoro, Traoré Daouda et Sidiki Bakaba ; musique Meiway, chanson Meiway et Asalfo des Magic System

Documentaires – Long-métrage

  • 2000 : Los Palenqueros Cimarrons de Colombie
  • 2005 : La Victoire aux mains nues

Télévision

  • 1983 : L’Aventure ambiguë de Jacques Champreux pour TF1 (conseiller artistique)
  • 1992 : La Parle, Concours CFI, festival de Limoges avec CCF d’Abidjan, Réalisateur Sidiki Bakaba
  • 1992 (Novembre) : L’Anniversaire de Daymio, production Afriki Projection
  • 1992 (Octobre) : Zoo Story d’Edward Albee, téléfilm de 1 h 25 min, vidéo Béta SP ; réalisateur TV1 – Abdul Karim, Production Afriki Projection
  • 1992 (Décembre) : Maître Harold d’Athol Furgarth, téléfilm de 1 h 30 min, vidéo Béta SP ; réalisateur TV1, production Afriki Projection
  • 1995-1996 : L’Empereur Jones d’Eugene O’Neill, dramatique filmée en vidéo Béta SP 70 min
  • 1995-1998 : Réalise pour TV5 Émission le Nord est tombé sur la tête Vidéo Béta numérique 30 courts métrages de 8 min
  • 1999 : Les Déconnards de Koffi Kwahulé, dramatique filmée vidéo Béta SP 86 min
  • 2002 : C’est ça là même de Sidiki Bakaba
  • 2002 : Papa Bon Dieu, Louis Sapin. Une satire sur les sectes, Réalisateur : Sidiki Bakaba
  • 2002 : l’homme sur le parapet du pont, Guy Foissy, Réalisateur : Sidiki Bakaba
  • 2002 : Émission Fiers Ivoiriens en collaboration avec la Radio Télévision Ivoirienne (RTI).
  • 2003 : l’Exil d’Albouri, Cheick Aliou N’dao, Réalisateur : Sidiki Bakaba
  • 2004 : Monoko-Zohi, Diégou BAILLY, Réalisateur : Sidiki Bakaba
  • 2006 : Il nous faut l’Amérique, Koffi Kwahule, Réalisateur : Sidiki Bakaba
  • 2007 : Îles de Tempête, Bernard B. Dadié, Réalisateur : Sidiki Bakaba
  • 2008 : Hêrêmankono, Diégou Bailly, Réalisateur : Sidiki Bakaba
  • 2010 : La Malice des hommes, Jean-Pierre Guingane, Réalisateur : Sidiki Bakaba

Documentaire

  • 1999 : Fête de génération d’Abobote
  • 2000 : Los Palenqueros Cimarrons de Colombie
  • 2002 : Côte d’Ivoire, terre d’espérance
  • 2002 : Caravane de la paix
  • 2005 : La Victoire aux mains nues

 

 

Commentaires

0 commentaires

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux:

📸 INSTAGRAM: https://instagram.com/culturebeneofficiel
🌐 FACEBOOK: https://www.facebook.com/culturebene
🐤 TWITTER: https://twitter.com/culturebene
📩 EMAIL: culturebene@declikgroup.com
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page