R(E)DECOUVRIR LE PEUPLE KO'O ZIME DE L'AFRIQUE CENTRALE - Culturebene
CamerounEvènementInside

R(E)DECOUVRIR LE PEUPLE KO’O ZIME DE L’AFRIQUE CENTRALE

C’est par le truchement d’un projet artistique et culturel porté par une de ses filles.

Disséminé par l’action du colonisateur  à travers les départements du haut- nyong, de la Boumba et ngoko et de la kadey à l’est du Cameroun et dans les pays limitrophes tels la Guinée équatoriale, le République centrafricaine, le Gabon, le Congo Brazzaville, le peuple ko’o Zimé comprend 16 tribus. Lesdits tribus sont  appelées à se  réunir du 26 au 29 novembre 2020 dans la localité de Mindourou-Dja au Cameroun à l’occasion d’un festival culturel dit de reconstruction et de réconciliation. Pas moins de 500 mille personnes s’expriment en la langue ko’o zimé, langue dite bantoïde des grassfields et il est question à travers l’initiative du Dr Délise Zam épouse Bakehe fille  ko’o zimé et promotrice culturelle  de remettre à l’école des connaissances et des valeurs Ko’o Zimé,  une génération ko’o zimé ignorante de ses origines, de ses spécificités et donc de son identité.

Ainsi en cette fin du mois de Novembre de cette année ensoleillée 2020 convergeront à Mindourou  un peu plus de 1000 personnes, fils, filles ko’o zimé et curieux pour un programme dirigé par le thème ” Retour aux sources et découverte des racines du peuple ko’o zimé.

Au programme…

Parades, leçon inaugurale sur les peuples ko’o zimé

Visite guidée de l’exposition du savoir-faire ko’o zimé, conférences, découverte des attractions du village du festival, activités sportives, traditionnelles, exhibition des jeux d’adresse, soirées culturelles, concours, élection Miss ko’o zimé pour  ne citer que ces activités là

Pour la promotrice Dr Délise Bakehe : « Le rendez-vous de Mindourou est d’une importance capitale en ce qu’il est  celui DU RÉVEIL d’un grand peuple longtemps méconnu du public. Il permettra de découvrir la diversité du Peuple Ko’ o Zime et de consolider les bases de la reconstruction de la Liane rompue par les envahisseurs. C’est aussi le moment de présenter une autre facette de la jeunesse Ko’o zimé capable de présenter positivement les atouts et le potentiel de son peuple ».

Les deux bouts de Kol Eloo’h, la liane de la traversée coupée  par le colonisateur trouvent dans cette initiative de L’Est Cameroun qui s’ouvre le Jeudi 26 novembre prochain,  l’occasion d’être renoués. Le festival des peuples ko’o zimé plus qu’un festival une action salutaire pour la préservation d’un savoir-faire et d’un savoir être disséminé à travers l’Afrique.

Par Thierry Edjegue

Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)