Oloa Annie Blondelle « Michael » : « je suis un cœur à prendre… » - Culturebene
A la uneCamerounInterviewMusique

Oloa Annie Blondelle « Michael » : « je suis un cœur à prendre… »

Qu’est ce qui justifie cet amour pour la danse ?

On va dire que j’aime ça dans le fond. Je ne fais qu’exprimer ce que je ressens à l’intérieur, j’extériorise mes émotions en dansant, c’est un peu ça.

Et ça va faire combien de temps que ça dure ?

Je danse depuis l’âge de 10 ans. J’ai commencé au primaire, puis j’ai continué au lycée à travers les kermesses, les émissions télé comme « Délire » et par la suite,  je me suis retrouvée dans les cabarets.

Peut-on avoir les noms de quelques danseuses qui t’ont inspiré ?

Je dirais Miss Aladine qui dansait à l’équipe de K-Tino, aujourd’hui elle gère sa carrière solo et est devenue Aladine Diva Fashion. Il y a aussi Mireille « La Jongleuse » qui est une grande-sœur, elle a également dansé pour K-Tino, sans oublié Christelle Lexus. Toutes dansaient très bien et j’ai toujours rêvé avoir le talent, Dieu merci, aujourd’hui ça commence à le faire.

Vous dansez aujourd’hui pour des grands artistes, d’où vient le déclic ?

Déjà je pense que cela est dû en partie au travail. Dans la vie quand on sait ce qu’on veut, on se bat pour réaliser ses rêves. Ça n’a pas été facile, j’ai évolué petit à petit et c’est véritablement dans les cabarets que je prends gout au showbiz. Aujourd’hui, j’épouse facilement tous les rythmes, tous les styles de danse et c’est ce qui justifie le choix porté sur moi par divers artistes.

Vous traversez sans doute des difficultés dans ce milieu, lesquelles précisément ?

Des difficultés il y en a pas mal, c’est vrai on fait avec et surtout quand on sait où on va, on peut les surmonter.

Vous êtes une très belle femme et on remarque facilement que vous prenez bien soin de vous… à en juger votre look, votre peau ou encore votre physique… mais cet atout ne constituerait il pas un danger pour vous-même ?

Rire.  C’est vrai que j’entends parler des artistes qui harcèleraient leurs danseurs, mais personnellement je n’ai pas encore vécu ce genre de situation. Peut être que je suis chanceuse parce que j’ai toujours eu à travailler avec des gens qui me respectent, qui aiment et respectent ce que je fais. Donc jusqu’ici je n’ai pas eu à vivre cette mauvaise expérience.

Comment réagiras-tu si cela se produisait ?

Dans un premier temps je vais éviter de m’emporter. Il est un homme, je suis une femme et dans l’ordre des choses, il est tout à fait normal qu’il soit attiré par moi. Mais il ne devrait pas perdre de vue le côté professionnel qui nous lie et en ce moment c’est à moi de le remettre sur les rails avec calme et raisonnement. Sauf si l’attirance est réciproque biensûr. (Rire).

Nous constatons que les danseurs finissent toujours pour la plupart, chanteurs. Ça sera ton cas dans l’avenir ?

Je vais vous confier un secret, mon rêve majeur a toujours été de devenir chanteuse. La danse c’est ma passion c’est vrai. Mais c’est beaucoup plus un chemin qui me mènera à mon rêve. Et si j’arrive à le réaliser, la danse viendra compléter la marche et allier ces deux talents se révèlent toujours être très enrichissant dans une carrière musicale.

Quels sont les artistes camerounais que tu affectionnes ?

K-Tino, le groupe Macase, j’aime beaucoup la musique de Manu Dibango, j’apprécie aussi ce que fait Richard Bona.

Pensez-vous à fonder une famille un jour, peut être après votre carrière professionnelle ?

Biensûr, c’est le rêve de toute femme. Ce serait idéal pour moi d’avoir des enfants, un mari qui me soutient…

Peut être ce potentiel mari vous lira sur culturebene.com, quel est le profil que vous recherchez ?

Rire. Un homme gentil, compréhensif…, vous savez je ne demande pas trop, j’attends de lui qu’il me respecte, pour le reste on se complétera.

Michael est elle un cœur à prendre ?

Rire. Bon, on va dire oui. Pour l’instant je ne suis pas mariée, donc oui, je suis un cœur à prendre. 

Commentaires

0 commentaires

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)