A la uneCamerounInterviewMusique

Chinois Yangeu : « J’ai toujours aimé le hip hop du Mboa… »

Chinois, on vous connait plus sous la casquette de promoteur du coupé decalé, à travers divers événements que vous avez-vous-même initié. Aujourd’hui, pour les 10 ans de votre agence CY Entertainment, vous invitez La Fouine au Cameroun pour une série de 2 concerts, quelles sont les raisons de ce revirement soudain ?

Beh, contrairement à beaucoup d’autres personnes, et à ceux qui ne le savent pas, je suis l’un des précurseurs de ce mouvement, j’ai toujours aimé le hip hop et le hip hop du Mboa, du Cameroun. Donc j’avais à l’époque un festival rap, après j’ai embrayé avec des concepts comme Maxi Tempo Jeunesse, et tout récemment, le NAR (Nescafé African Révolution, NDLR) qui a révélé des groupes comme « Union Force », « BAAM » qui a eu le privilège d’enregistrer à Paris aux cotés de Wayne Beckford, qui a travaillé avec Manu Dibango sur son dernier album. Donc, voila quoi. Aujourd’hui, quand on voit Chinois avec La Fouine, on se dit, beh dis donc, il est sorti de son registre, alors que dans les années antérieures, j’ai amené Neg’ Marrons, Nuttea, c’est ça quoi. C’est une suite logique, il faut dire, je suis passionné, et je travaille avec les passionnés, des gens qui aiment le boulot, et je pense que La Fouine actuellement, c’est le gars qui fait l’unanimité au sein de toutes les couches sociales, que ce soit les enfants, les moins jeunes ou les adultes, il fait vraiment l’unanimité. Ses chansons sont reprises  au bout des lèvres, dans les quatre coins des rues du Cameroun, du Sénégal, du Gabon, de la cote d’Ivoire et partout ailleurs.

Faudrait-il espérer de vous d’autres scènes hip hop ?

Oui, j’ai un projet qui me tient à cœur depuis des années, et je pense qu’avec l’ouverture au niveau culturel, la façon donc les choses commencent à se présenter, je vais vraiment le lancer d’ici l’année prochaine et je vous glisse l’exclusivité comme ça : il s’agit de la « République Camerounaise ». Il s’agira pour moi de sortir une compil’, comme je dis toujours, j’aime prendre des risques, là je regrouperai des jeunes en qui je crois, pour pouvoir les mettre au devant de la scène.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...