Inside

L’Institut Français du Gabon ouvre ses portes

Il était 19 heures ce jeudi, lorsqu’il s’en est fini du Centre culturel français Saint-Exupéry de Libreville. C’est en effet ce 3 novembre 2011, que l’Institut français du Gabon a été inauguré, par les autorités françaises et gabonaises. Libreville a désormais son Institut français, tout comme il en existe un à Paris, à Pékin, à Johannesburg ou à Londres. Placé sous l’autorité de M. Xavier Darcos, ancien ministre, l’Institut français à Paris s’inscrit dans le cadre d’une réforme ambitieuse de la diplomatie d’influence de la France pour lui donner un nouvel essor, contribuer au rayonnement de notre pays à l’étranger dans une démarche d’écoute et de partenariat, et illustrer les valeurs du dialogue des cultures et de la diversité culturelle et linguistique. Cette nouvelle organisation se traduit par la fusion des Centres culturels français à l’étranger avec les services d’Ambassade chargés de la coopération et de l’action culturelle, pour former des « Instituts français ». Ceux-ci partageront avec le nouvel opérateur une marque unique, gage de cohérence et de visibilité.

Un opérateur a pour mission de développer les échanges culturels internationaux, de promouvoir la création contemporaine, la langue, les idées et les savoirs français, ainsi que la coopération avec les pays du Sud. L’institut de Libreville, reprend les activités que le CCF a porté dans ses locaux du boulevard Triomphal, non sans succès, depuis bientôt vingt ans. Cet établissement s’ouvre à de nouvelles activités. Notamment, scientifique, universitaire et linguistique. Sur le plan scientifique, des colloques, des symposiums, et une documentation renouvelée, est mise pour les chercheurs et étudiants qui s’intéressent aux « sciences humaines et sociales » ou aux « sciences dures ». Plus, des cours de langue et de civilisations francophones seront créés dès 2012, pour des non francophones qui vivent et qui s’intègrent dans ce nouveau Gabon du développement économique et de l’ouverture aux cinq continents. Pour ses débuts, l’Institut français abrite ce vendredi, le premier symposium international sur les maladies infectieuses et l’environnement, qui vous permettra de croiser les plus grands savants de la planète, dont le Prix Nobel de médecine le Pr. Françoise Barré-Sinoussi.

Source : journaldugabon.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer