CamerounDanse

X-trême Fusion : De la danse à la résistance

A cheval entre les danses afro hip hop et contemporaines, le groupe X-trême Fusion, sur des percussions africaines savamment alternés par des rythmes hip hop ou psychédéliques, a présenté à sa manière la réaction des noirs face à l’esclavagisme et l’oppression.
 
Vêtus de noirs et entrainés par le somptueux métissage de rythmes et de danses, c’est sur des pas énergiques que le groupe a présenté sa vision des « résistances farouches ». Comme sur un tableau noir, il était question d’y inscrire leur mal être, présenter les misères du quotidien mais aussi montrer leur détermination à faire face aux incertitudes et autres soucis de la vie.
 
Pour Cedric Engono, membre du groupe X-trême Fusion : « Le plus important pour nous a été le fait que le public a beaucoup apprécié notre travail ». Expérience inédite pour ce jeune groupe qui aura présenté ce projet à la suite de la « Tebegue Dance Compagny » qui présentait également un solo de danse contemporaine de Clémence Ndazana. Un défi difficile que ces jeunes ont bravé avec beaucoup de détermination.
 
A la demande de nombreux fans venus auprès du groupe à la fin du spectacle avec le désir de les revoir de nouveau sur scène, ceux-ci envisagent de nouvelles dates avec beaucoup d’enthousiasme.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...